BFMTV

Le maire UMP de Croix : « Je soutiendrais l’irréparable contre un Rom »

« Si un Croisien commettait l’irréparable contre un Rom, je le soutiendrais», affirme le maire UMP de Croix dans le Nord.

« Si un Croisien commettait l’irréparable contre un Rom, je le soutiendrais», affirme le maire UMP de Croix dans le Nord. - -

Excédé par l’arrivée de 200 Roms, selon lui à l'origine de vols dans sa commune, le maire UMP de Croix, R. Cauche a dit qu'il soutiendrait ses administrés si l'un d'entre eux commettait « l'irréparable contre un Rom ».

Selon lui, si l’état ne fait rien, il se passera, dans sa commune, le même dérapage « comme le bijoutier de Nice ». Le maire UMP d’une ville du Nord, Régis Cauche n’en peux plus. Plus que de baisser les bras face à la problématique Roms dans sa commune où 200 d’entre eux se sont installés, il affirme qu’il soutiendra « l'irréparable contre un Rom ». « Si un Croisien commettait l’irréparable contre un Rom, je le soutiendrais. Les Roms n’ont rien à faire à Croix. Oui, s’il y a un dérapage, j’apporterai mon soutien. La population en a assez », insiste-t-il dans la Voix du Nord. Régis Cauche cite l’exemple d’un agriculteur excédé par les vols à répétition, qui a déjà tiré à blanc avec sa carabine, dans la nuit de samedi à dimanche, pour effrayer des Roms. « On ne peut pas les laisser piller Croix, ce n’est plus possible ». Joint lundi soir par la rédaction de RMC, Régis Cauche ne souhaitait plus s'exprimer sur l'affaire.

« Des propos irresponsables »

Mario Califano est conseiller municipal, opposant (PS) au maire de Croix. Il condamne les propos du maire. « Ce sont des propos irresponsables. D’abord, il tombe sous le coup de la loi car il appelle à la haine en stigmatisant un groupe ethnique en l’accusant de tous les mots sans aucune preuve. D’autre part ce maire laisse entendre qu’il soutiendrait l’irréparable. On ne sait pas très bien ce que cela veut dire mais par rapport aux faits divers en cause, ça veut dire : tirer sur un Rom ».

« Ils descendent sur les voies et remontent par nos plantations »

David est ouvrier agricole à la ferme Acquette, à Croix. De nombreux animaux ont disparu ces jours derniers. Il accuse les Roms. « Il y a eu 20 poules, une trentaine de canards, un paon, des oies, des chèvres… Ils descendent sur les voies, remontent par nos plantations de rhubarbe et prennent surement des sacs pour y mettre les poules. On les a vus samedi soir, ils étaient 8 et le mari de la patronne a tiré un coup de fusil à blanc. Ils ont été voler aux serres municipales, ils ont volé du cuivre aussi. On en a parlé au préfet mais apparemment, il n’a pas l’air pressé de régler le problème »

Tugdual Dieuleveult avec H. Perrier