BFMTV

La pétition demandant la démission du cardinal Barbarin dépasse les 62.000 signatures

Le Cardinal Barbarin - Image d'illustration

Le Cardinal Barbarin - Image d'illustration - PASCAL PAVANI / AFP

Il est reproché à l'archevêque de Lyon de ne pas avoir dénoncé des agression pédophiles.

Pierre Vignon, prêtre du diocèse de Valence, a lancé sur le site Change.org une pétition afin de demander la démission du Cardinal Barbarin, archevêque de Lyon, accusé de ne pas avoir dénoncé des agressions pédophiles à l’orée des années 1990. Sur BFMTV, il l'a appelé à "prendre des responsabilités". 

Deux jours après son lancement, l’initiative est un succès puisque plus de 62.000 personnes ont ce jeudi signé en faveur du départ de l’homme de foi. La pétition a été lancée en marge de la charge du pape contre les affaires de pédophilie qui gangrènent l’Eglise.

"Ça fait des années qu’on voit le cardinal Barbarin s’empêtrer toujours plus dans ces affaires et ne pas réussir à se mettre du côté des victimes. Finalement, aux yeux de l’opinion publique, il est catalogué du côté du prédateur, qui je le rappelle est toujours prêtre et n’a pas été renvoyé de l’état clérical" a expliqué Pierre Vignon sur notre antenne.

"Je vous demande donc publiquement et sans détour de donner votre démission de cardinal et d’archevêque de Lyon dans les plus brefs délais" explique-t-il également dans un texte accompagnant la pétition.

Le Pape ne veut pas de démission

Les faits reprochés au cardinal datent d'avant 1991 et sont donc bien antérieurs à l'arrivée de Mgr Barbarin à la tête du diocèse de Lyon. Mais, s'adressant au prélat, le père Vignon estime que celui-ci aurait dû remettre sa démission dès son fameux lapsus "Grâce à Dieu, les faits sont prescrits’".

L'adjoint de Monseigneur Barbarin a rappelé que ce dernier avait parlé au pape François d'une éventuelle démission. "Il a été très clair. "Si tu veux, je démissionne. Le Pape lui a dit ‘non’. Et on ne peut pas dire que le pape François tergiverse sur cette question", a-t-il relevé.

Philippe Barbarin doit comparaître devant le tribunal correctionnel de Lyon mais son procès, déjà reporté une fois, risque un nouveau renvoi pour des raisons de procédure.

Hugo Septier