BFMTV

"Je ne fais pas partie d'une bande": le jeune Yuriy sort du silence après sa violente agression

Yuriy lors de son interview sur C8 ce mardi soir

Yuriy lors de son interview sur C8 ce mardi soir - C8

Yuriy, l'adolescent de 15 ans qui avait subi une violente agression en janvier à Paris, a assuré se sentir "plus en forme physiquement" et aller "mentalement mieux", dans sa première interview sur le plateau de l'émission Touche pas à mon poste.

"Je veux retourner à ma vie d'avant". Presque deux mois après son agression en plein milieu de la capitale le 15 janvier dernier, le jeune Yuriy s'est exprimé pour la première fois sur cet événement dans les médias, ce mardi soir dans l'émission Touche pas à mon poste sur C8.

L'adolescent de 15 ans, qui assure qu'il se sent "plus en forme physiquement" et qu'il va "mentalement mieux", est revenu sur les circonstances de son agression. Il affirme qu'il se trouvait sur la dalle de Beaugrenelle à Paris (dans le 15e arrondissement), avec quelques amis, quand des dizaines de personnes sont arrivées.

"Je me suis retrouvé au sol. J'étais angoissé. Je ne me rappelle plus trop. Il y a eu des passants, puis les pompiers m'ont amené à l'hôpital. On m'a annoncé que j'allais me faire opérer et je me suis endormi", a-t-il raconté, se souvenant qu'il y avait "du sang partout" sur la dalle.

Sur TPMP, le jeune garçon affirme qu'il ne connaissait pas ses agresseurs et assure ne pas faire partie d'une bande, la piste d'un affrontement entre deux bandes rivales ayant été explorée par les enquêteurs.

"Je dirais que je ne fais pas partie d'une bande mais d'un groupe d'amis. On était juste un groupe d'amis qui se retrouvait sur cette dalle. On jouait au foot parfois. Donc non ce n'est pas une histoire de bandes", a-t-il affirmé.

" Se battre comme ça, ce n’est pas la solution"

Yuriy, qui doit bientôt retourner en cours, a tenu à apporter un message d'apaisement, après son agression. L'adolescent a assuré avoir eu "de la chance d'avoir du soutien", car toutes les victimes de violences n'en ont pas. "J’aimerais leur donner la force que j’ai eue dans ce moment difficile. Ce n’est pas une solution ces histoires-là", a-t-il ajouté.

"On est jeunes, on a un avenir à construire. Il ne faut pas faire ça. [...] Se battre comme ça, ce n’est pas la solution", a-t-il estimé.

Il souhaite désormais ne plus avoir à parler de ce qui lui est arrivé et simplement retrouver sa vie de collégien.

"Je préfèrerais que ça se calme, qu’on arrête un peu. Avant j’étais juste un collégien. Maintenant l’affaire est passée, d’autres personnes ont subi des choses comme moi. Je n’ai pas envie de devenir une star juste pour une agression", a-t-il expliqué.

Depuis son agression, Yuriy dit se sentir "plus calme, plus tranquille". "Je prends les choses plus à la légère", a-t-il encore raconté avec une certaine émotion.

Clément Boutin Journaliste BFMTV