BFMTV

Isabelle Balkany épinglée pour racisme après avoir surnommé un collaborateur asiatique "Grain de riz"

Dans un extrait vidéo remontant à 2002, Isabelle Balkany explique avoir donné ce surnom à un employé de la mairie car "il a un nom pas possible".

Des propos qui font polémique. À l'occasion d'un débat organisé jeudi soir sur La Chaîne parlementaire intitulé "Coronavirus: y a-t-il un racisme anti-asiatique?", un extrait vidéo datant de 2002 et impliquant Isabelle Balkany refait surface.

La raison? L'épouse de Patrick Balkany est filmée ici en pleine campagne des municipales en train d'adresser des injonctions à un employé de la mairie d'origine asiatique, tout en lui donnant le surnom de "Grain de riz". Elle se fait par ailleurs masser le bras par ce même employé.

"Grain de riz, c'est un petit boat people qu'on a installé, qui est venu à Levallois il y a vingt ans. C'est Chirac qui nous a demandé de prendre des boat people dans les villes et il est venu avec toute sa famille", raconte dans un premier temps Isabelle Balkany.

"On l'a baptisé Maurice et puis on ne trouvait pas ça drôle"

Une vidéo qui refait surface en plein contexte d'actes et de propos racistes à l'encontre des personnes asiatiques, associées par raccourci au coronavirus.

"Il a un nom pas possible. Il s'appelle... D'abord on l'a baptisé Maurice et puis on ne trouvait pas ça drôle et un jour je l'ai baptisé Grain de riz, il est au courrier à la mairie, et toute la mairie l'appelle Grain de riz", explique en riant la première adjointe. "On l'adore, il est extra! C'est vrai que vu de l'extérieur, ça fait bizarre", ajoute-t-elle.

SOS Racisme "condamne fermement ces actes"

Plusieurs associations de lutte contre le racisme ont réagi avec véhémence aux propos d'Isabelle Balkany sur les réseaux sociaux. Elles n'ont pas répondu à nos sollicitations ce vendredi.

SOS Racisme constate "avec désarrois qu'Isabelle Balkany n'a pas attendu 2020 pour humilier publiquement une personne d'origine asiatique" et dit condamner fermement ces actes de la part de la première adjointe. 

De son côté, la LICRA a tweeté ironiquement sur le fait qu'Isabelle Balkany, interrogée pour réagir à ses propos, ne trouve pas raciste d'appeler "Grain de riz" son employé asiatique.

Isabelle Balkany répond en s'affichant avec son "vieil ami"

Face aux multiples réactions sur Twitter, la première adjointe a pris la parole sur Facebook en s'affichant aux côtés du principal concerné. Elle réfute tout racisme dans ce surnom "d'amitié", ajoutant que son surnom à elle serait "Makrout, graine de semoule". Des surnoms qu'ils se donneraient depuis plus d'une trentaine d'années.

Une polémique qu'Isabelle Balkany juge "grotesque", expliquant que les surnoms fleuris à la mairie son monnaie courante. La maire par intérim corrige par ailleurs la nationalité donnée à l'employé de la mairie. Présenté comme Cambodgien, il serait en fait Vietnamien, "et c'est lui qui prend le risque que je lui refile ma bronchite!" conclut Isabelle Balkany.

Hugues Garnier avec AFP