BFMTV

Inondations: les musées parisiens s'organisent pour la sécurité des oeuvres et du public

Au musée d'Orsay et au Louvre, fermés jusqu'à mardi, les oeuvres stockées dans les réserves sont progressivement mises à l'abri. Au Quai Branly, on surveille la situation de près, tandis que le Grand Palais a fermé de manière préventive.

Certains ferment par précaution, d'autres pour mettre leurs oeuvres à l'abri. Au vu du niveau exceptionnel de la Seine, qui dépassait les 6 mètres peu avant 14 heures ce vendredi, les grands musées parisiens, dont un certain nombre sont situés près des quais, s'organisent.

Le musée d'Orsay fermé jusqu'à mardi

Orsay, qui a accueilli l'an dernier 3,4 millions de visiteurs, a déjà annulé sa nocturne jeudi et fermé à 18h pour permettre la mise en place de son "plan de protection" contre la crue de la Seine. Ce vendredi, les responsables du musée annoncent que celui-ci n’ouvrirait pas ses portes aujourd’hui. Cette fermeture est censée permettre l’évacuation des œuvres stockées dans ses réserves, en raison des risques d’inondation planant sur Paris. Le musée restera fermé jusqu'à mardi.

Une cellule de crise a été constituée au sein de l'établissement, situé le long du fleuve, dans l'ancienne gare d'Orsay. Les oeuvres menacées doivent être transportées jusqu'aux salles d'exposition, dans les étages supérieurs du bâtiment. Dans le cadre d'un plan de prévention, le musée a déjà transféré bien avant la crue une bonne partie de ses réserves dans des bâtiments de stockage extérieurs.

Le Louvre ferme ses portes également

De l'autre côté de la Seine, le Louvre, qui avait pris la décision de fermer exceptionnellement ce vendredi dès la veillea également commencé à transférer les oeuvres conservées dans ses réserves. Le célèbre musée parisien, le plus visité du monde, devrait décider d'étendre sa fermeture ou non ce vendredi après-midi, en fonction de l'évolution de la situation. En fin d'après-midi, vendredi, la direction a annoncé que l'établissement resterait fermé jusqu'à mardi inclus.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, plusieurs centaines de volontaires, parmi les employés du musée, se sont employés à mettre à l'abri les pièces de certaines collections. Antiquités étrusques, grecques, romaines et de l'Egypte Copte... Au total, plusieurs départements ont été concernés, et les oeuvres situées en zones inondables ont été placées à des étages supérieurs. Un déménagement qui a concerné également le département des Arts de l'Islam, dont la directrice, Yannick Lintz, a publié sur Twitter les photos des vitrines vidées de leur contenu.

"Les collections ne sont pas en danger, le palais non plus et le public non plus", a précisé Jean-Luc Martinez, le président du musée, à la suite d'une réunion organisée à la mi-journée au Louvre entre la ministre de la Culture, Audrey Azoulay, et les responsables de plusieurs sites culturels.

Le musée du Quai Branly épargné

Ce vendredi, peu avant 14 heures, la Seine a atteint le seuil des 6 mètres au niveau du Pont d'Austerlitz. Tout près de là, le musée du Quai Branly semble pourtant épargné par les mesures exceptionnelles prises au Louvre et à Orsay. Et pour cause : les risque d'inondation ont été prises en compte au moment de la conception du musée, qui fête son dixième anniversaire. Tout le bâtiment est ceinturé par une paroi moulée sur 20 à 30 m de profondeur qui assure l'étanchéité et une levée de terre d'argile a été édifiée côté Quai Branly.

Un plan d'évacuation ne sera déclenché que l'éventualité où la Seine atteindrait 7,3 mètres au Pont d'Austerlitz, ce qui n'est pour le moment pas prévu par les autorités. Les oeuvres classées prioritaires sont en tout cas déjà préconditionnées pour permettre un transport rapide en cas de besoin, et une surveillance quotidienne a été instaurée sur les lieux.

Le Grand Palais et la BNF fermés ce vendredi

Dans le 13ème arrondissement de la capitale, la Bibliothèque Nationale de France, qui longe le Quai François Mauriac, a fermé ses portes au public de manière préventive. Une stratégie adoptée également par Le Grand Palais, qui affiche portes closes depuis 14h30. Le Petit Palais, situé juste en face, reste pour le moment ouvert. Selon son directeur, interrogé sur France Info, il est cependant "un établissement à risque".

A.M et C.V. avec AFP