BFMTV

"Ils ont échappé à une mort certaine": à Tende, un gendarme a sauvé 17 personnes des intempéries

Un groupe de 17 personnes s'est retrouvé bloqué par les eaux vendredi soir. Un gendarme a réussi à les sauver in extremis, avant que la route ne s'effondre.

L'adjudant David Garcia fait partie de la première ligne des secours déployés vendredi soir dernier dans le département des Alpes-Maritimes, submergé par les eaux. Ce commandant de gendarmerie de Tende, dans la vallée de la Roya, est venu en aide à un groupe de 17 personnes piégées par les pluies diluviennes, accompagné d'une policière municipale et d'un agent du service des routes.

"La situation était assez catastrophique puisque ces personnes étaient bloquées dans une vague de boue. Il y avait des enfants et des femmes âgées qui n'arrivaient pas à passer, donc on a dû les porter. Une fois la dernière personne passée, la route s'est effondrée derrière nous. Ils ont échappé, à quelques minutes près, à une mort certaine", raconte-t-il à BFMTV.

"Pas de solution de repli"

Une fois délivré, le groupe s'est réfugié pour le reste de la nuit dans une cabane à proximité. "On n'avait pas d'autre solution de repli puisque la route s'était effondrée devant et derrière nous, précise le gendarme. On n'était pas très sereins à cause des chutes d'arbres, de rochers et des carcasses de voitures qui tapaient à l'endroit où nous nous trouvions."

Ce n'est qu'au petit matin, quand la tempête a commencé à se calmer, qu'ils ont pu s'extraire de leur refuge et "prendre les chemins de montagne pour arriver à midi à Tende". Cinq jours plus tard, le village reste sinistré avec des maisons éventrées par dizaines, des routes coupées et des infrastructures ravagées.

Ambre Lepoivre Journaliste BFMTV