BFMTV

Il y aura moins souvent des frites à la cantine

Il y aura moins souvent des frites dans les cantines de France, en vertu de nouvelles règles nutritionnelles entrées en application dimanche avec leur publication au journal officiel. Parmi les autres mesures, la mise à disposition sans restriction de l'e

Il y aura moins souvent des frites dans les cantines de France, en vertu de nouvelles règles nutritionnelles entrées en application dimanche avec leur publication au journal officiel. Parmi les autres mesures, la mise à disposition sans restriction de l'e - -

Il y aura désormais moins souvent des frites dans les structures de restauration publique collective, en vertu de nouvelles règles nutritionnelles. Le sel et les sauces ne seront plus proposés en libre-service. Mais l'eau et le pain seront servis à volonté.

Ces nouvelles règles ne s'appliquent pas uniquement aux écoles mais à toutes les structures de restauration publique collective servant plus de 80 repas par jour en moyenne. Elles ont pour but de veiller à la structure des repas, de garantir une variété suffisante et de limiter la fréquence des plats trop gras ou trop sucrés. Les premiers concernés restent néanmoins les enfants, dont 6 millions mangent à la cantine à midi. Un sur deux déclare qu'il a encore faim en sortant de son déjeuner.

Eau et pain à volonté, sel et sauces au goutte-à-goutte

Le décret, publié dimanche au Journal Officiel, rend notamment plusieurs aliments obligatoires. Il faudra au moins un produit laitier à chaque repas, un poisson au moins une fois par semaine, des crudités ou des fruits frais au moins un repas sur deux. Et pour accompagner le tout, l'eau et le pain seront désormais disponibles en libre-service (et donc à volonté). En revanche, le sel, le ketchup et la mayonnaise seront servis en fonction des plats. Quant aux fameuses frites, elles vont se raréfier: il ne faudra pas compter plus de quatre produits frits sur vingt repas en moyenne. Même chose pour les desserts très gras auxquels nous n'aurons plus droit qu'une fois par semaine.