BFMTV

Hérault: la CAF lui verse 3.000 euros par erreur puis bloque ses allocations

La CAF lui verse 3.100 euros par erreur pendant onze mois avant de lui annoncer qu'elle doit tout renverser.

La CAF lui verse 3.100 euros par erreur pendant onze mois avant de lui annoncer qu'elle doit tout renverser. - Philippe Huguen / AFP

Pendant onze mois, une femme a reçu 3.100 euros par erreur de la part de la CAF. Sommée de rembourser, elle se fait retirer ses allocations.

Elle assure qu'elle avait bien signalé son changement de situation à la Caisse d'Allocations Familiales. Sophie, habitante de Frontignan, dans l'Hérault, a reçu au total 3.100 euros, par erreur, de la part de la CAF. L'organisme public lui demande désormais de les rembourser et lui retire une part de ses aides, selon, les informations de France Bleu Hérault.

"Un coup de poignard dans le ventre"

En mars 2017, sa fille Clara trouve un emploi dans la restauration rapide. Elle déclare son activité à la CAF pour devenir allocataire d'une prime d'activité. Pendant onze mois, aucun recalcul n'est fait de la part de l'organisme, alors que Clara gagne plus de 55% du SMIC, et ses parents continuent de toucher le même montant.

Pourtant au début du mois de janvier, Sophie reçoit une lettre de notification de dette qui indique un changement de droits "à partir du 1er mai 2017" et lui demande de rembourser la somme de 3.100 euros.

"J'ai toujours tout déclaré dans les règles et dans les temps. Le fait de recevoir cette lettre, ça m'a fait un coup de poignard dans le ventre. J'ai eu l'impression d'avoir mal utilisé cet argent, auquel je n'avais pas droit. C'était comme être punie", raconte la mère de famille.

Contrainte de rembourser

La caisse demande alors au couple de rembourser 505 euros par mois en bloquant l'intégralité de leurs allocations et les somme de compléter. "J'ai un trop perçu donc il n'y a pas de soucis, je rembourse. Mais 500 euros par mois c'est pas possible. Je ne peux pas faire un crédit pour rembourser la CAF", déplore-t-elle sur France Bleu. Finalement, après réclamation, la Caisse d'Allocations Familiales accepte d'étaler le remboursement. Sur les 194 euros auxquels Sophie a droit, 150 euros seront retenus tous les mois.

Pas d'erreur selon la CAF

De son côté la CAF nie toute erreur. Elle explique que Sophie aurait dû préciser le montant du salaire de sa fille et que c'est pour cette raison que ses aides n'ont pas été recalculées.

M. F.