BFMTV

Effondrement en Haute-Garonne: des milliers de ponts ont besoin de travaux en France

-

- - -

INFOGRAPHIES. Bien que le pont de Mirepoix-sur-Tarn ne figurait pas parmi les ouvrages "à risque", son effondrement relance le débat sur l'état de ces infrastructures en France.

Le pont de Mirepoix-sur-Tarn - qui s'est effondré ce lundi matin, faisant au moins deux victimes - ne présentait a priori "aucun problème de structure" selon le Conseil départemental de Haute-Garonne. Cet accident relance cependant le débat sur la qualité de ces infrastructures dans l'Hexagone.

Depuis l'effondrement du viaduc de Gênes, qui avait causé la mort de 43 personnes, les pouvoirs publics semblent de plus en plus prendre la mesure de l'ampleur du problème en France.

Dans la foulée de la catastrophe italienne, le gouvernement avait par exemple ciblé 23 grands ponts nécessitant des travaux au plus vite. Parmi eux, deux étaient classés en urgence absolue: le viaduc de Caronte, à Martigues sur l'A55 (Bouches-du-Rhône) et le viaduc d’Echinghen, qui se trouve sur l'A16, au-dessus de la ville éponyme (Pas-de-Calais).

La carte des grands ponts à réparer au plus vite

Vous pouvez visualiser la liste sur la carte ci-dessous. Zoomez sur la carte puis cliquez sur les icônes pour savoir quels ouvrages étaient considérés comme prioritaires par le gouvernement en septembre 2018.

Plus d'un pont sur dix serait "en mauvais état"

Neuf mois après la publication de la liste du gouvernement, en juin 2019, les sénateurs Michel Dagbert (PS) et Patrick Chaize (LR) publiaient un rapport au titre accablant: "Sécurité des ponts : éviter un drame". Selon les deux élus, plus d'un pont sur dix dans l'hexagone serait "en mauvais état structurel", causant ainsi "des problèmes de sécurité et de disponibilité pour les usagers".

Cela représenterait au moins 25.000 ouvrages parmi les quelques 200.000 ou 250.000 structures que compte le pays. Problème, comme le reconnaissent les auteurs du rapport, "le nombre exact de ponts routiers en France n'est pas connu". Difficile donc d'évaluer en détail l'état des infrastructures françaises...

Des chiffres du Ministère de la transition écologique et solidaire permettent néanmoins de se faire une idée plus précise. Il faut cependant préciser que ces données concernent une toute petite partie des infrastructures françaises puisqu'elles n'englobent que les ponts se trouvant sur les routes non-concédées (ce qui exclue de fait les routes départementales).

Très peu de ponts sont "en parfait état"

En tout, le fichier recense un peu plus de 12.000 ponts. Mais malgré sa petite taille, cet échantillon permet déjà de voir l'ampleur des travaux à réaliser: près d'un tiers d'entre eux (32%) nécessitent des travaux plus ou moins rapidement!

Une part qui s'agrandit encore plus lorsqu'on regarde la taille des ponts concernés, comme le permet l'infographie ci-dessous.

Si la majorité des ponts figurant dans ces bases de données réduites ne présentent pas de risques à court terme (68%), ils ne sont en fait qu'une très faible minorité à être en très bon état (11%).

Le reste des ouvrages (57%) présente en effet des défauts mineurs qu'il faudra tout de même corriger un jour ou l'autre. Pas de quoi s'affoler cependant: les ponts nécessitant des travaux "en urgence" représentent à peine 1% des ouvrages analysés ci-dessus. 

Louis Tanca