BFMTV

Université : les frais d’inscription en hausse

-

- - -

A la rentrée, les frais d’inscription à l’université augmenteront de 4 à 8 euros en moyenne. Les associations demandent de « revenir sur ces hausses et geler les frais ».

La rentrée coûtera encore un peu plus cher aux étudiants en octobre prochain. Les hausses des frais d’inscription (2% en moyenne) ont en effet été publiées au Journal officiel jeudi dernier.
En moyenne, les étudiants devront débourser 181 euros en licence (+2,26%), 250 euros en master (+2%) et 380 euros en doctorat (2,15%), même s’il existe de grandes disparités en fonction des facultés et des formations universitaires.

« Les mêmes choix politiques que le précédent gouvernement »

Sans oublier que cette hausse vient en cacher deux autres, comme l’explique le président de la Fédération des associations générales étudiantes (Fage), Philippe Loup : « Il y a l’augmentation des frais d’université, de 4 à 8 euros, mais aussi l’augmentation de la cotisation Sécurité sociale, qui passe de 103 à 107 euros, et l’augmentation du ticket de restauration universitaire qui augmente de 5 centimes ». Déception, donc, pour cet acteur associatif qui demande de « revenir sur ces augmentations et geler les frais ».
« L’accès à l’enseignement supérieur était dans le programme de monsieur Hollande, malheureusement, on a les mêmes choix politiques et les mêmes orientations cette année » que l’année dernière.

« Ils devraient essayer d’aider les étudiants »

Le gouvernement met parallèlement en avant une revalorisation de 2,1 % des bourses sur critères sociaux. Au total, la fédération a chiffré le coût de la rentrée universitaire à 2372,40 euros pour un étudiant en 2011, des frais d'inscription aux fournitures scolaires.
Pour Yaave, par exemple, un étudiant de 19 ans, la rentrée risque d’être difficile. « J’ai l’abonnement téléphonique, la carte de transport, entre 5 et 10 euros par jour pour manger à la fac, quelques vêtements, les affaires scolaires… J’aurais pu partir en vacances mais j’ai décidé de travailler pour ne pas me retrouver en galère quand je vais reprendre mes études en septembre », explique-t-il.

La Rédaction