BFMTV

Rythmes scolaires: un site internet pour comprendre les nouveaux horaires

Le gouvernement lance un site sur les nouveaux horaires des écoles pour la rentrée 2014 (photo d'illustration)

Le gouvernement lance un site sur les nouveaux horaires des écoles pour la rentrée 2014 (photo d'illustration) - -

Le ministère de l'Education nationale lance lundi un site internet présentant les horaires de la plupart des écoles primaires pour la rentrée: début et fin des cours, horaire de la pause déjeuner et activités périscolaires.

A la rentrée prochaine, toutes les communes françaises devront adopter les nouveaux rythmes scolaires. Pour anticiper une rentrée un peu chamboulée, le gouvernement dévoile lundi 5matinees.education.gouv.fr un site sur lequel il centralise 97% des nouveaux horaires des 52.900 écoles. Le site doit complété avec les écoles restantes, selon le ministère.

Il suffit d'écrire les premières lettres du nom de sa commune puis de choisir son école parmi une liste pour accéder à l'emploi du temps de la semaine, téléchargeable et imprimable : début et fin des cours, horaire de la pause déjeuner et des activités périscolaires.

"Combler un déficit d'information", selon le gouvernement

Le site, lancé à deux mois et demi de la généralisation de la réforme pour "combler un déficit d'information" et "apporter des réponses aux parents", propose aussi la lettre aux parents du ministre Benoît Hamon sur la réforme et sa déclinaison en vidéo, ainsi qu'un questions-réponses abordant des points comme "en quoi une semaine avec 5 matinées de classe est-elle préférable pour les écoliers ?" ou "comment les activités périscolaires sont-elles encadrées ?".

Selon le ministère, la quasi-totalité des communes fonctionneront avec une semaine de neuf demi-journées dans le cadre du décret de Vincent Peillon et les communes restantes utiliseront un des assouplissements permis par le nouveau décret de Benoît Hamon (activités périscolaires rassemblées sur un seul après-midi, ou semaine de classe raccourcie avec rattrapage sur les vacances scolaires).

Le décret Hamon a été élaboré en direction des 6 % des communes, notamment, qui avaient des difficultés de mises en oeuvre ou qui étaient récalcitrantes, mais rien n'empêche de grandes villes de s'en saisir, comme Lyon.

On ignorait lundi la proportion d'élèves qui auront à la rentrée neuf ou huit demi-journées de classe par semaine. De même, on ignorait la proportion d'emplois du temps décidés en dernier ressort par l'Education nationale, faute de proposition conforme aux décrets, voire en l'absence de dépôt de projet par certaines communes qui contestent la réforme.

S. C. avec AFP