BFMTV

Parcoursup: vu des facs, "la rentrée se passe beaucoup mieux" 

Une nouvelle assemblée générale des étudiants doit se tenir lundi à 11h. Image d'illustration.

Une nouvelle assemblée générale des étudiants doit se tenir lundi à 11h. Image d'illustration. - Harly Triballeau - AFP

Le nombre de recours administratifs a considérablement baissé par rapport à l'année précédente, assure le vice-président des Conférence des présidents d'université Khaled Bouabdallah ce vendredi.

Alors que la plateforme Parcoursup s'apprête à fermer ce vendredi et reste sous le feu des critiques, puisque 2.500 bacheliers restent sans affectation, le vice-président de la Conférence des présidents d'université a pris la parole.

Khaled Bouabdallah a considéré ce vendredi sur franceInfo que la rentrée se passait "beaucoup mieux que ce qu'on craignait et beaucoup mieux que l'année dernière", avec l'ancien système APB et le tirage au sort. 

"Les vœux des étudiants et les propositions se sont mieux passés que l'année dernière", rapporte Khaled Bouabdallah. Les étudiants ont eu plus de temps pour faire leurs vœux."

Baisse considérable du nombre de recours

"Toute une série de dispositifs qui n'existaient pas jusqu'à présent fait que globalement les choses se sont plutôt bien passées. Les équipes pédagogiques ont étudié les dossiers des étudiants, ont pu faire des propositions, y compris des propositions avec des formations de remise à niveau."

Le président de l'université de Lyon s'est félicité qu'il n'y ait plus de "hiérarchie des vœux" dans Parcoursup, ce qui permet à l'étudiant de ne pas faire de "stratégie un peu compliquée ou des choix contraints".

A franceinfo, il admet que le système doit encore "s'ajuster, s'améliorer, notamment la longueur du processus nous paraît peut-être excessive". Khaled Bouabdallah rapporte aussi que "le nombre nombre de recours administratifs dans les établissements, qui a baissé considérablement, mais vraiment considérablement, de plusieurs centaines à plusieurs dizaines (d'une année à l'autre). Cela reflète les positions des étudiants par rapport aux propositions qu'on leur a faites".

Jeanne Bulant