BFMTV

Parcoursup, la dernière ligne droite

La phase principale de Parcoursup s'achève ce mercredi. Les candidats doivent accepter une formation dans la journée ou se tourner vers la phase complémentaire s'ils ne sont pas satisfaits de leurs propositions ou n'en ont reçu aucune.

La plateforme d'inscription à l'enseignement supérieur Parcoursup passe un nouveau cap ce mercredi 5 septembre. C'est la fin de la phase principale qui durait depuis le 22 mai: ce soir, tous les candidats devront avoir répondu, positivement ou négativement aux propositions qui leur ont été faites par les différents établissements.

C'est le cas de Charlotte Clain, jeune bachelière qui a passé l'été les yeux rivés sur la plateforme.

"Le BTS que je souhaite, c'est le BTS Management des unités commerciales (MUC), donc il est là, il est dans la phase principale", montre-t-elle à BFMTV. "Je suis première sur liste d'attente, donc j'attends."

Près de 9.000 jeunes encore dans l'attente 

Si son voeu principal n'est pas exaucé ce mercredi soir, elle devra se tourner vers la procédure complémentaire, où près de 9.000 jeunes se trouvent. Faute d'avoir eu une proposition ou un choix qui leur convenait, ils peuvent y formuler dix nouveaux voeux dans les formations disponibles et être accompagnés s'ils le souhaitent.

"Evidemment, des candidats qui n'ont pas eu de proposition pour l'instant vont pouvoir toujours aller vers la phase complémentaire, c'est l'objectif", explique sur notre antenne Jérôme Teillard, responsable de Parcoursup au ministère de l'Enseignement supérieur. "Elle offre de nombreuses opportunités de formations, dans des filières sélectives, dans des filières non-sélectives, y compris des formations recherchées", assure-t-il.

Pour le moment, 510.929 jeunes ont définitivement accepté une proposition. Environ 72.700 ont répondu "oui" à une formation mais attendent de voir si leurs autres voeux se débloquent: ce mercredi soir, ils devront avoir fait leur choix, ce qui pourrait débloquer des places pour la procédure complémentaire.

"On voit qu'aujourd'hui il y a des formations universitaires qui commencent et il y a des gens qui n'ont toujours pas d'école, ça veut dire qu'ils vont rater des cours et donc on a des élèves qui acceptent dans la précipitation pour absolument avoir une école", regrette Louis Boyard, président du syndicat lycéen UNL.

Verdict le 21 septembre

En parallèle des phases principale et complémentaire, plus de 40.500 jeunes (dont 24.582 lycéens) sont considérés comme "inactifs": soit ils le sont réellement et ont abandonné la procédure sans se désinscrire, soit ils n'ont reçu aucune proposition et/ou n'ont pas sollicité l'aide du rectorat.

La phase complémentaire de Parcoursup s'achèvera le 21 septembre. A cette date, tous les candidats seront censés avoir trouvé une place dans l'Enseignement supérieur.

Liv Audigane, avec Adélaïde Mangin, Véronique Fèvre et Majorie Marcillac