BFMTV

Les cartables des petits Français toujours trop lourds

BFMTV
50 % à 60 % des collégiens déclarent souffrir de mal de dos au moins une fois dans l’année . Le sujet mobilise parents mais aussi professionnels de santé : 200 kinésithérapeutes offriront donc dès la semaine prochaine des consultations gratuites aux CM1, CM2 et 6ème. L’âge où le mal de dos commence.

Un pour les cours, un pour le sport : Clément, 11 ans, porte pas moins de deux sacs ce matin. Et pour arriver en forme, il a sa technique : "Là je fais une pause, pour que mon cartable ne me casse pas les épaules." Car pour Clément, pas question d’oublier les livres exigés par les profs quitte à avoir mal au dos. "Quand je rentre, je suis sur mon canapé et je me repose au moins une demi-heure pour que ça se calme", affirme le garçon.

"Grave pour l’enfant et sa croissance"

Son cas n’est pas isolé. En moyenne, les cartables des petits français pèsent deux fois plus que ce qu’ils devraient : jusqu’à 10kg à l’école primaire. Résultat, les kinésithérapeutes et parents tirent la sonnette d’alarme. Pour Frédéric Srour, du syndicat national des kinésithérapeutes : "C’est grave pour l’enfant et sa croissance. Et puis c’est grave parce que cela fait des adultes qui souffriront de douleurs chroniques." C’est donc dès l’école primaire qu’il faut agir. La semaine prochaine, des kinésithérapeutes proposent des bilans gratuits à des enfants de CM1 CM2 et 6ème avec des astuces. Pour la fédération de parents d’élèves, la FCPE, il faut aller plus loin. Elle propose de faire voter une loi qui protège les enfants comme le sont les salariés afin de mobiliser davantage professeurs, éditeurs de livres et établissements scolaires.