BFMTV
Education

Laïcité : Pap Ndiaye annonce qu'un lycée de Montauban est sous "surveillance très attentive"

Des atteintes aux règles concernant les vêtements religieux en milieu scolaire ont été constastées dans un lycée de Montauban, selon le ministre de l'Éducation nationale. Une enseignante a également été placée depuis sous protection policière après avoir été filmée par une élève.

Le lycée Bourdelle à Montauban fait l'objet d'une "surveillance très attentive" après des atteintes à la laïcité concernant le port de tenues religieuses, qui ont conduit à la protection policière d'une enseignante, a déclaré mardi le ministre de l'Éducation Pap Ndiaye.

Cette élève portait au sein de l'établissement une abaya, tenue traditionnelle qui se porte au-dessus d'autres vêtements, et qui fait polémique dans différents lycées de France depuis le printemps.

Une "professeure est sous protection car elle a été filmée par une élève. Cette élève a ensuite placé la vidéo d'un échange entre elle et la professeure sur les réseaux sociaux, ce qui est évidemment illégal", a détaillé le ministre.

Il précise que "la professeure et le lycée ont porté plainte".

Selon une source policière, "des patrouilles de police effectuent des passages réguliers devant le domicile [de l'enseignante, NDLR] et devant le lycée". Avant d'être définitivement exclue, cette élève, âgée de plus de 16 ans, "a démissionné du lycée", a ajouté Pap Ndiaye.

Une vingtaine d'élèves portait des abayas à l'école

La vingtaine de jeunes filles qui portaient des abayas dans cet établissement avant les vacances "ont fait l'objet d'une procédure; il y a eu des échanges avec les familles, avec elles", a précisé le ministre. "Seize d'entre elles ont accepté de retirer ce vêtement à intention religieuse, il en restait quatre à la rentrée, trois d'entre elles ont fini par enlever cette abaya et il en restait une, c'est précisément celle à laquelle je faisais allusion".

"La situation aujourd'hui est bien meilleure dans le lycée Bourdelle qu'avant les vacances", a déclaré Pap Ndiaye, avant d'ajouter cependant:

"Nous surveillons très attentivement les choses de manière à ce que l'on revienne à la normale dans un lycée qui a connu de nombreux incidents liés à la laïcité ces derniers temps."

Interrogé sur France Inter la semaine dernière, le ministre avait déjà dit que le lycée Bourdelle (plus de 2500 élèves) "est un des lycées les plus problématiques" et qu'"il mérite une attention particulière".

Le ministère a recensé 720 signalements pour des atteintes à la laïcité en octobre, un chiffre plus que doublé par rapport à septembre, avec toujours une forte part des incidents liée au port de tenues religieuses, a-t-il annoncé la semaine dernière.

G.G. avec AFP