BFMTV

Drôme: faute de place, 257 enfants handicapés ne pourront pas faire leur rentrée

Photo d'illustration

Photo d'illustration - Loïc Venance - AFP

Les élèves concernés sont en attente de places dans l'un des instituts médico-éducatifs du département. Mais ces derniers manquent de moyens pour les prendre en charge.

"Tous les enfants de la République vont être scolarisés". C'est ce qu'a affirmé sur RMC mercredi Sophie Cluzel, secrétaire d'État aux personnes handicapées. Pourtant, dans la Drôme, ce ne sont pas moins de 257 élèves en situation de handicap mental qui ne pourront pas faire leur rentrée scolaire lundi, rapporte France Bleu Drôme. Ils sont en effet en attente d'une place dans l'un des quatre instituts médico-éducatifs (IME) de l'Adapei 26, association de parents et proches d'handicapés mentaux, qui manquent de place faute d'argent.

Situation "cruelle"

Jean-Luc Chorier, président de l'Adapei, s'est indigné de cette situation sur les ondes de la radio locale:

"On leur dit, non tu ne fais pas ta rentrée. Même si c'est la loi. Il faudrait que l'on double nos effectifs pour pouvoir accueillir tous les élèves qui sont orientés vers nos IME mais on ne nous accorde pas les moyens pour prendre en charge ses enfants. C'est un scandale absolu!"

Une situation "cruelle" selon le père d'un jeune garçon handicapé mental de 10 ans, interrogé par France Bleu. "Il a vraiment envie d'aller à l'école. Il a envie d'apprendre! (...) On ne sait pas quelles réponses lui apporter pour ne pas le blesser... C'est cruel!", déplore-t-il.

Pour dénoncer la situation de ces enfants, l'Adapei organisera une manifestation samedi à Valence. Si 23.500 élèves handicapés de plus qu'en 2018 feront leur rentrée lundi prochain, l'école inclusive souhaitée par Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation, et Sophie Cluzel, ne semble pas être à l'ordre du jour pour tout le monde.

Juliette Mitoyen