BFMTV

Bac technologique: des sujets de secours distribués après des soupçons de fuite

Photo d'illustration

Photo d'illustration - FREDERICK FLORIN / AFP

Le début de l'épreuve de philosophie du bac technologique a été décalé d'une heure ce jeudi matin, en raison d'une possible fuite des sujets originaux.

Faux départ. Les candidats des séries technologiques du baccalauréat (STMG, hôtellerie, ST2S, STL, STI2D et STI2A) planchent sur des sujets de secours, après que les sujets originaux ont pu fuiter.

Le début de leur épreuve, fixé à 8h, a été décalé d’une heure, confirme le ministère de l’Éducation nationale. "Tous les centres d’examens ont été prévenus mercredi soir et très tôt ce matin pour lancer l’impression du sujet de secours, ce qui a pu entraîner un petit délai sur le début de l’épreuve dans certains centres", prévient la rue de Grenelle.

140.000 candidats concernés

Le ministère indique par ailleurs qu’une enquête est en cours pour déterminer comment le sujet en question a pu être diffusé avant l’ouverture des enveloppes ce jeudi matin. "Nous n'avons pas plus d'explication sur la présumée fuite", ajoute l'Education nationale. La fuite des sujets de philosophie choisis par les commissions pour les 140.000 candidats du bac technologique a été repérée mercredi soir sur les réseaux sociaux. "On les a vus en ligne sur un média", qui les a depuis retirés, a expliqué le ministère. 

Comme le veut la procédure en cas de fuite ou de présomption de fuite, il a été décidé de se rabattre sur les sujets qui sont préparés pour servir de remplacement en cas de problème. Pour l'épreuve de philosophie par exemple, les commissions de professeurs qui se réunissent tout au long de l'année ont "conçu" au total 180 sujets. 

Les élèves des filières générales - L, S et ES - planchent eux sur les sujets initialement prévus.

L.N. avec AFP