BFMTV

Ambiance tendue en Martinique après le meurtre d'un lycéen

TENSIONS APRÈS LA MORT D'UN LYCÉEN À SCHOELCHER EN MARTINIQUE

TENSIONS APRÈS LA MORT D'UN LYCÉEN À SCHOELCHER EN MARTINIQUE - -

FORT-DE-FRANCE, Martinique (Reuters) - La police tentait mercredi d'éviter une chasse à l'homme au lendemain du meurtre d'un lycéen martiniquais...

FORT-DE-FRANCE, Martinique (Reuters) - La police tentait mercredi d'éviter une chasse à l'homme au lendemain du meurtre d'un lycéen martiniquais de 17 ans poignardé devant son établissement scolaire.

Les gendarmes continuaient de questionner les cinq personnes placées en garde à vue après une bagarre qui a éclaté entre des lycéens et d'autres jeunes d'une cité toute proche.

Les gendarmes ont renforcé la surveillance aux abords du lycée professionnel Lumina-Sophie.

"Il s'agit d'éviter une chasse à l'homme après cet homicide", a déclaré le colonel de gendarmerie Gilles Bellamy. "Nous allons donc être très vigilants dans les jours qui viennent, et particulièrement sévères à l'égard des porteurs de couteau et d'armes en général."

Selon la police, la victime a reçu un coup à l'arme blanche et deux de ses camarades, âgés de 15 et 16 ans, ont également été blessés mais leur vie n'est pas en danger.

Un mineur et un jeune de 19 ans se sont rendus aux forces de l'ordre et le déploiement des gendarmes de la brigade de recherches a ensuite permis d'arrêter trois autres personnes suspectées d'avoir participé à la bagarre.

L'auteur présumé du coup de couteau se trouverait parmi ces cinq gardés à vue, déclare-t-on de source policière.

Les enquêteurs disent éprouver des difficultés pour reconstituer les faits, les lycéens présents sur place ayant selon la police "peur de témoigner" en raison de l'ambiance délétère qui règne dans le quartier Batelière où s'est produit le drame, à Schoelcher, au nord de Fort-de-France.

Dominique Baréto, édité par Yves Clarisse