BFMTV

Edith Bouvier serait arrivée saine et sauve au Liban

La journaliste française Edith Bouvier, blessée le 22 février lors des bombardements de Homs (Syrie), est arrivée saine et sauve au Liban voisin, rapportent un témoin et d'autres sources. /Image TV diffusée le 23 février 2012/REUTERS TV/You Tube

La journaliste française Edith Bouvier, blessée le 22 février lors des bombardements de Homs (Syrie), est arrivée saine et sauve au Liban voisin, rapportent un témoin et d'autres sources. /Image TV diffusée le 23 février 2012/REUTERS TV/You Tube - -

BEYROUTH (Reuters) - La journaliste française Edith Bouvier, blessée le 22 février lors des bombardements de Homs (Syrie), est arrivée saine et sauve...

BEYROUTH (Reuters) - La journaliste française Edith Bouvier, blessée le 22 février lors des bombardements de Homs (Syrie), est arrivée saine et sauve au Liban voisin, rapportent un témoin et d'autres sources au Pays du cèdre.

La journaliste indépendante, envoyée spéciale du "Figaro" et de RFI en Syrie, avait été blessée à la jambe lors du bombardement d'une villa du quartier de Bab Amro servant de centre de presse.

Le photographe français William Daniels, qui était avec elle à Homs, est également en territoire libanais.

Deux autres journalistes -l'Américaine Marie Colvin, du "Sunday Times" de Londres, et le photographe français Rémi Ochlik - avaient été tués lors des tirs. Un photographe britannique, Paul Conroy, blessé lui-aussi, se trouve déjà en sécurité au Liban.

Jean-Loup Fiévet pour le service français