BFMTV

Droits de visite: huit pères en haut de la cathédrale d'Orléans

Banderoles accrochées sur le toit de la cathédrale d'Orléans le 9 mai 2013.

Banderoles accrochées sur le toit de la cathédrale d'Orléans le 9 mai 2013. - -

Ils se sont retranchés, avec une mère, sur la terrasse de l'édifice pour attirer l'attention sur leur problème de gardes d'enfants.

"Pères bafoués, enfants volés, ça suffit" pouvaient se lire en haut de la cathédrale d'Orléans ce jeudi après-midi. Huit pères et une mère se sont retranchés sur une terrasse de la cathédrale d'Orléans pour dénoncer des problèmes de garde d'enfants à la suite de séparations et réclamer le respect de la loi.

Le groupe, venu de plusieurs endroits de France, dont la Bretagne ou des villes de Caen et de Périgueux, a investi la cathédrale à l'occasion d'une visite de l'édifice qu'il a lui-même organisée, a expliqué un de ses membres, Jean Le Bail.

Ils ont déployé des banderoles, peu visibles depuis le bas de la cathédrale. "Nous sommes installés en haut de la cathédrale afin de réclamer que le droit des enfants à leurs deux parents soit respecté par la justice", a déclaré ce papa, qui a assuré "ne plus avoir de nouvelles de sa fille depuis 2008".