BFMTV

Confinement: la liste des communes du Nord et du Pas-de-Calais autorisées à rouvrir leur marché

La grande majorité des marchés rouverts comptent moins de dix commerçants, et se situent dans des bourgs de taille moyenne ou des petites localités

La grande majorité des marchés rouverts comptent moins de dix commerçants, et se situent dans des bourgs de taille moyenne ou des petites localités - AFP

Près d'une centaine de communes ont obtenu une dérogation pour accueillir de nouveau leur marché à partir de cette semaine, selon les arrêtés préfectoraux consultés par BFMTV.com

Fermés le 24 mars denier pour freiner l'épidémie de coronavirus, les marchés en plein air peuvent de nouveau s'installer sur les places de nombreuses communes en France. Dans les départements du Nord et du Pas-de-Calais, un peu moins d'une centaine de villes sont concernées.

La grande majorité des marchés rouverts comptent moins de dix commerçants et se situent dans des petites localités. Toutefois, la commune de Lille a obtenu l'autorisation de rouvrir ses marchés, ainsi qu'à Lomme et Hellemes.

Près de 90 communes concernées

En tout dans le Nord, une quarantaine de communes ont obtenu une dérogation, selon les arrêtés préfectoraux consultés par BFMTV.com.

Dans le Pas-de-Calais, 46 communes avaient déposé une demande de dérogation et ont obtenu gain de cause.

Des consignes de sécurité strictes

Lundi, la réouverture d'un quart des marchés a été permise par dérogation, après la mise au point d'un guide de bonnes pratiques sanitaires négocié vendredi entre quatre ministères (Santé, Agriculture, Bercy et Intérieur), la fédération des marchés de France, le syndicat agricole FNSEA et d'autres organisations de producteurs comme la Confédération paysanne, notamment.

Le guide des bonnes pratiques demande notamment aux mairies de prévoir du personnel pour organiser les circulations des consommateurs (limitées à un par foyer), d'espacer les étals, mettre à disposition du gel hydroalcoolique à l'entrée et à la sortie du marché, les commerçants devant se laver les mains entre chaque client.

La fermeture des marchés a créé le désarroi chez de nombreux petits producteurs, notamment de fromages AOP et les poissonneries, les fromages, poissons et crustacés étant déjà gravement pénalisés par la fermeture de tous les restaurants et cantines.

les communes autorisées dans le nord

Bachy, Bertry, Blaringhem, Blaringhem, Brouckerque, Caestre, Cambrai, Caudry, Ennevelin, Esquelbecq, Estaires, Fretin, Haveluy, Hondeghem, Iwuy, Lesquin, Lille, Lompret, Looberghe, Marcoing, Maulde, Meteren, Millonfosse, Moncheaux, Morbecque, Neuf-Berquin, Renescure, Saint-Hilaire-les-cambrai, Saint-Sylvestre-Cappel, Steenvoorde, Steenwerck, Templemars, Thumeries, Tressin, Villers-Outreaux, Wallers-Arenberg, Wambrechies, Wattrelos, Willems

les communes autorisées dans le pas-de-calais

Arras, Avesnes-le-Comte, Bapaume, Beaurains, Bienvillers-au-Bois, Fampoux, Oisy-le-Verger, Saint-Polsur-Ternoise, Saint-Laurent-Blangy, Calonne-Ricouart, Chocques, Divion, Essars, Hinges, Houdain, Labeuvrière, Marlesles-Mines, Richebourg, Sailly-la-Bourse, Billy-Montigny, Bully-les-Mines, Grenay, Liévin, Loos-en-Gohelle, Méricourt, Pont-à-Vendin, Souchez, Vendin-le-Vieil, Vimy, Aire-sur-la-Lys, Ecques, Esquerdes, Saint-Omer, Thérouanne, Ambleteuse, Boulogne-sur-Mer, Le Portel, Samer, Wimereux, Audruicq, Calais, Sangatte-Blériot, Beaurainville, Fruges, Hucqueliers, Merlimont

Benjamin Rieth avec AFP