BFMTV

CARTE – Seuls 55 pays laissent les femmes avorter librement

Des militantes pour l'avortement libre en Argentine

Des militantes pour l'avortement libre en Argentine - Mauro Pimentel / AFP

En Argentine, les sénateurs ont finalement rejeté la légalisation de l'avortement, douchant les espoirs des organisations féministes. Dans le monde, seuls 55 pays autorisent l’IVG sans aucune condition.

Les sénateurs argentins ont rejeté jeudi le libre accès à l'avortement, à 38 voix contre 31, alors que le projet de loi avait été approuvé par les députés en juin. Cette déconvenue pour les organisations féministes rappelle que le droit à l’avortement est loin d’être gagné à travers le monde. Sur les 203 pays analysés par l’Organisation mondiale de la santé, seuls 55 autorisent l’interruption volontaire de grossesse (IVG) sur simple demande, sans condition à remplir.

De nombreuses femmes ont encore besoin de justifier d’un problème de santé ou de prouver qu'elles sont victimes d’un viol pour pouvoir avorter légalement, comme c’est le cas actuellement en Argentine, mais également en Pologne ou au Mexique. Dans les pays les plus stricts, l’avortement n’est permis qu'en cas de risque vital, comme en Arabie Saoudite.

Emeline Gaube