BFMTV

Blois: une bachelière russe menacée d'expulsion

Zarema a obtenu la mention très bien à son baccalauréat. Mais la jeune fille, de nationalité russe, est aujourd'hui menacée d'expulsion par les autorités françaises.

Une jeune Russe réfugiée à Blois depuis quatre ans a appris le même jour, mardi dernier, à la fois sa réussite au bac avec mention très bien et la notification de son expulsion de France avec ses parents, a-t-on appris jeudi auprès de la jeune fille et de ses soutiens.

Zarema Abieieva, 20 ans, a fui le Daguestan en 2012 avec sa mère et son père aveugle. Quatre ans plus tard, elle a décroché son bac gestion et administration avec mention très bien et est admise en BTS pour la rentrée prochaine... mais la famille s'est vu notifier par la préfecture du Loir-et-Cher trois arrêtés de reconduite à la frontière.

Persécutés au Daguestan 

"Je ne comprends pas, ces trois années et ces bons résultats n'auraient donc servi à rien?", a commenté la jeune fille avec amertume à l'AFP. Les professeurs et les élèves du lycée de Zarema, la mairie de Blois et le collectif des sans-papiers se sont émus de la situation et espèrent que la jeune bachelière pourra obtenir une carte de séjour étudiante.

La famille Abieieva a indiqué aux autorités françaises avoir dû fuir le Daguestan car sa sécurité était menacée. Selon ses déclarations, le père de Zarema a été agressé en 2006 lorsqu'il a voulu dénoncer les malversations financières de ses associés dans une entreprise de matériaux. Un de ses cousins a été assassiné pour les mêmes raisons tandis que la jeune Zarema a échappé de justesse à un enlèvement, toujours selon le dossier présenté par la famille pour demander l'asile.

la rédaction avec AFP