BFMTV

Après une semaine sans électricité, une maire de la Drôme alerte Macron sur la "détresse" de ses administrés

Geneviève Girard, maire de Portes-lès-Valence, estime que la crise qui touche la Drôme après les intempéries est sous-estimée. Elle fait part de son désarroi.

Lundi, encore 14.500 foyers étaient privés d'électricité dans la Drôme. Un vaste sinistre survenu à cause de la neige tombée en quantité dans ce département de la région Rhône-Alpes-Auvergne en fin de semaine passée. 

Alors que l'électricité manque toujours dans sa commune, une édile du département a décidé d'interpeller Emmanuel Macron dans une lettre, mercredi.

Moins de 8 degrés dans certaines maisons

Dans le courrier à en-tête "Portes-lès-Valence", Geneviève Girard salue "la rapidité du déneigement" mais pousse un "cri d'alarme" quant à la situation actuelle, selon elle "largement sous-estimée".

"Aujourd'hui, mercredi 20 novembre, on compte toujours dans la Drôme près de 10.000 foyers privés d'électricité. (...) Depuis six nuits, nos administrés doivent affronter des températures inférieures à 8 degrés dans leur maison", écrit la maire.

"On ne peut pas rester les bras ballants"

Au lendemain de ce courrier, Geneviève Girard témoigne sur BFMTV et explique avoir voulu obtenir "une réponse valable" à formuler, face à "la détresse de (ses) administrés", "dans la mesure où l'opérateur (Enedis, NDLR) n'avait pas lui-même les réponses".

L'élue évoque le cas d'une femme "qui vient avec son enfant dans les bras, qui était enceinte, prête à accoucher" alors que cela faisait "six jours qu'elle n'avait pas d'électricité".

"On ne peut pas rester les bras ballants, on ne peut pas", s'insurge-t-elle en guise de conclusion.

Sur RMC mercredi, Gilles Pinel, porte-parole du fournisseur Enedis, a indiqué que l'objectif était de rétablir le courant "d'ici la fin du week-end".

Clarisse Martin