BFMTV

Aix-en-Provence: une sexagénaire découvre l'existence de ses 5 frères et soeurs grâce à des tests ADN

Une extraction ADN dans un laboratoire à New-York (Photo d'illustration).

Une extraction ADN dans un laboratoire à New-York (Photo d'illustration). - Angela Weiss / AFP

Une sexagénaire, persuadée d'être fille unique, a appris grâce à des tests ADN en ligne l'existence de cinq frères et soeurs dont certains vivent outre-Atlantique.

Une habitante d'Aix-en-Provence, qui se pensait fille unique, a découvert à l'âge de 63 ans qu'elle avait en réalité cinq frères et soeurs. Ce sont des tests ADN réalisés en ligne et initiés par son fils qui lui ont révélé leur identité, rapportent nos confrères de France Bleu Provence.

Corrine n'a jamais connu son père, et les questions posées à sa mère étaient toujours restées sans réponse. Mais il y a quelques mois, son fils a décidé de retracer son arbre généalogique à l'aide des tests ADN en kit proposés par de plus en plus d'entreprises américaines. C'est ainsi qu'elle découvre l'existence d'un père américain.

"Manifestement, il trompait sa femme"

"C'est un papa américain qui est venu en France avec une jeune femme dans les années 50", raconte à France Bleu cette sexagénaire du sud de la France. "Il a eu un premier enfant en France, mon frère Larry, qui habite dans l'État de New York. Ensuite il y a eu ma sœur du Vaucluse, puis sept mois plus tard, c'était moi. Manifestement, il trompait sa femme. Après ma naissance, il y a eu celle de Sheryl, aux États-Unis, ce qui laisse penser qu'il est rentré quand j'étais encore bébé. Et puis Shella est née et enfin Shelley. Nous sommes six", s'amuse-t-elle.

Depuis, Corrine échange quotidiennement sur les réseaux sociaux avec ces nouveaux membres de sa famille, selon la station de radio. Sur les photos, elle remarque des ressemblances physiques, notamment "le nez, la bouche, le même épi dans les cheveux".

Sa soeur Sheryl prévoit déjà de faire le déplacement depuis la Floride pour venir lui rendre visite une semaine à Aix-en-Provence fin janvier, et Corinne envisage même de faire un road trip aux États-Unis afin de rencontrer sa fratrie. Elle raconte également qu'une soixantaine de personnes ont pris contact avec elle depuis qu'elle a appris l'existence de ce père américain, "des tantes, des oncles, des cousins".

Jeanne Bulant