BFMTV

Agression d'un couple à Créteil: l'une des victimes raconte son "cauchemar"

Jonathan, victime d'une très violente agression à caractère antisémite, s'est confié à BFMTV.

Jonathan, victime d'une très violente agression à caractère antisémite, s'est confié à BFMTV. - BFMTV

Jonathan, 21 ans, a été victime d'un braquage à son domicile et sa petite amie affirme avoir été violée par l'un des trois malfaiteurs, qui ont été mis en examen mercredi soir. Il témoigne pour BFMTV.

Jonathan se remet doucement du "cauchemar" que lui et sa petite amie ont traversé lundi, au domicile de ses parents, à Créteil, où ils sont revenus vivre tous les deux depuis un peu plus d'un mois. Ils ont été agressés et cambriolés par trois malfaiteurs en pleine journée, qui ont proféré à plusieurs reprises des insultes à caractère antisémite. Deux des auteurs présumés, âgés de 20 ans, ont été interpellés depuis, ainsi qu'un complice de 18 ans. Retour sur les faits.

Méprise sur le frère

Il est 12h15 lorsque l'interphone sonne chez cette famille, de confession juive. La petite amie de Jonathan pense ouvrir au livreur qu'ils attendent pour une commande. Face à elle, trois jeunes, cagoulés et gantés. Deux d'entre eux sont armés. La jeune fille, âgée de 19 ans, hurle le prénom de son copain, qui accoure dans l'entrée de l'appartement familial. La porte claque. Leur calvaire commence alors.

"Dès qu'ils m'ont vu arriver, ils m'ont mis en joue et m'ont tout de suite demandé nos téléphones portables", explique Jonathan, rencontré par BFMTV. Sa copine est à terre, en larmes. "On ne comprenait pas ce qu'il se passait. C'était un cauchemar." Les trois malfaiteurs les assoient alors dans le salon, où ils les ligotent, et commencent à interroger le couple sur les revenus supposés "immenses" du petit frère de Jonathan, comme le révélait mardi BFMTV.com. Samuel, 20 ans, aurait été pris pour le gérant de la boutique où il travaille, alors qu'il n'est que vendeur.

"Les juifs, vous avez de l'argent chez vous"

Malgré la méprise, les jeunes malfaiteurs n'auraient pas reculé. "Ils ont commencé à me parler de mon père, et de la voiture qu'il possède. Ils m'ont lancé: "On vous a déjà surveillés, on n'est pas là pour rien. De toute façon, les juifs, vous avez de l'argent chez vous, vous ne le mettez pas à la banque..." Je leur ai dit que c'était n'importe quoi, mais ils ont continué en me disant qu'ils nous surveillaient, qu'ils connaissaient les habitudes de sorties de ma mère. Ils parlaient de mes parents en disant "Ils sont où les vieux juifs?" Ce n'était pas un cambriolage dû au hasard", selon Jonathan.

Plus tard, sa petite amie raconte aux enquêteurs avoir été placée dans une autre pièce, avant d'être violée par deux des malfaiteurs. Mercredi, les trois suspects ont été mis en examen. Deux sont soupçonnés d'être les auteurs principaux des faits, un troisième serait un complice qui aurait repéré les lieux, le 10 novembre dernier, lors d'une précédente agression au domicile d'un homme de 70 ans dans le même quartier. Ils devraient être mis en examen dans la soirée de mercredi. Un quatrième homme est recherché.

Alexandra Gonzalez avec Sarah-Lou Cohen