BFMTV

"Abattoir = camp d'extermination": un mémorial de déportés cible de tags antispécistes

Le lac de Nantua (photo d'illustration)

Le lac de Nantua (photo d'illustration) - JEFF PACHOUD / AFP

"Abattoir = camp d'extermination" et "stop spécisme" étaient écrits sur le monument départemental rendant hommage aux résistants et déportés de la seconde guerre mondiale.

Des tags antispécistes ont été découverts sur le mémorial des déportés situé sur la commune de Nantua (Ain), provoquant l'indignation du maire de la ville, qui s'est dit mercredi "choqué" et "consterné", comme ses administrés et les anciens combattants.

Le haut et le bas du monument départemental qui rend hommage aux résistants et déportés de la seconde guerre mondiale a été recouvert de petites inscriptions "abattoir = camp d'extermination", "stop spécisme", a expliqué Jean-Pierre Carminati, confirmant une information du quotidien régional Le Progrès.

"Il y a des limites à la liberté d'expression"

"Les graffitis ont été découverts mardi et nous les avons fait rapidement enlever. Chacun peut avoir ses opinions, défendre une cause, mais il y a des limites à la liberté d'expression. Je suis consterné et très choqué que ce monument de mémoire ait été pris comme support", a poursuivi le maire de Nantua. "Les anciens combattants, bien sûr, et les habitants partagent mon indignation".

Une ancienne boucherie et un commerce de restauration rapide du centre-ville ont également été visés par des tags antispécistes, une première pour la commune, selon Jean-Pierre Carminati. Le département de l'Ain, propriétaire du monument érigé en 1947, a porté plainte et l'enquête a été confiée à la gendarmerie de Nantua.

Alexandra Jaegy avec AFP