BFMTV

Trois jours après la tempête Xynthia, les recherches continuent

A La-Faute-sur-Mer, lundi. Les opérations de secours et les recherches se poursuivent mardi dans les zones touchées par la tempête Xynthia, qui a fait 51 morts et huit disparus, selon un bilan provisoire. /Photo prise le 1er mars 2010/REUTERS/Régis Duvign

A La-Faute-sur-Mer, lundi. Les opérations de secours et les recherches se poursuivent mardi dans les zones touchées par la tempête Xynthia, qui a fait 51 morts et huit disparus, selon un bilan provisoire. /Photo prise le 1er mars 2010/REUTERS/Régis Duvign - -

PARIS - Les opérations de secours et les recherches se poursuivent dans les zones touchées par la tempête Xynthia, qui a fait 51 morts et huit...

PARIS (Reuters) - Les opérations de secours et les recherches se poursuivent dans les zones touchées par la tempête Xynthia, qui a fait 51 morts et huit disparus, selon un bilan provisoire.

L'arrêté de catastrophe naturelle pour les départements de Charente-Maritime, Vendée, Deux-Sèvres et Vienne a été publié.

Le gouvernement assure que les zones à risque seront rendues définitivement inconstructibles et que les procédures d'alerte seront renforcées.

Le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, a confirmé mardi le bilan de 51 morts et huit disparus donné lundi.

"Il faut procéder par étapes : aujourd'hui, c'est le temps du recueillement et de la solidarité", a-t-il dit sur Canal+.

La secrétaire d'Etat à l'Ecologie, Chantal Jouanno, a promis sur LCI qu'"on va identifier les zones à risque au niveau national pour que ces zones soient définitivement inconstructibles".

La délivrance de permis de construire ces dernières années, en dépit des risques, est très critiquée.

La dirigeante des Verts, Cécile Duflot, a souligné sur France Info qu'"il y a eu 100.000 logements construits en zones inondables entre 1999 et 2006".

Le ministre de l'Industrie, Christian Estrosi, s'est dit inquiet pour les entreprises sinistrées, sur la situation desquelles les services de l'Etat sont mobilisés.

"Nous sommes inquiets pour l'avenir industriel de cette région qui est surtout fondé sur le nautisme de plaisance", a-t-il déclaré sur France Inter, précisant que le département de Charente-Maritime était particulièrement touché.

Chantal Jouanno a ajouté qu'"on va évidemment changer, améliorer nos procédures pour avoir une meilleure approche de cette combinaison de phénomènes" climatiques.

"Il y aura de plus en plus de phénomènes de ce type dans le nord de la France, des précipitations de plus en plus nombreuses, des tempêtes", a-t-elle expliqué. "C'est pour ça qu'on est train de faire un plan d'adaptation au changement climatique."

Quelque 49.700 clients étaient toujours privés d'électricité mardi à 9h30, selon ERDF, gestionnaire du réseau EDF, qui a précisé que 5.000 employés restaient mobilisés.

Le département le plus touché est la Charente-Maritime avec 10.000 clients privés d'électricité.

"Hormis les zones inondées et quelques zones particulièrement touchées, la quasi totalité des clients devraient être réalimentés ce soir ou dans la journée de mercredi", écrit ERDF dans un communiqué.

Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse