BFMTV

Le Sud de la France en vigilance orange: on vous explique ce qu'est un "épisode méditerranéen"

Ce phénomène météorologique touche le pourtour méditerranéen en moyenne de 3 à 6 fois par an, selon Météo-France.

Depuis ce mardi, le sud de la France, et en particulier la région Occitanie, est touché par un épisode méditerranéen "critique" selon les termes employés par Météo-France: la principauté d'Andorre, l'Aude, l'Aveyron, le Gard, l'Hérault, les Pyrénées-Orientales et le Tarn ont été placés en vigilance orange dès mardi après-midi. Ils ont été rejoints ce mercredi matin par les Bouches-du-Rhône, le Var et le Vaucluse. 

>> Orages, pluies, inondations: suivez l'évolution de la situation dans le Sud de la France dans notre direct

Au cours de cet épisode méditerranéen aussi soudain que violent, qui durera jusqu'à mercredi, on attend localement 200 à 250 mm, "voire ponctuellement davantage", souligne l’institut.

Un épisode intense et localisé 

Sur son site, Météo-France donne des précisions sur ce phénomène météorologique, qui touche les côtes méditerranéennes en moyenne de trois à six fois par an. Il est dû à une remontée d’air chaud humide et instable en provenance du sud de l’Europe - en l’occurrence des îles Baléares pour l'épisode actuel -, qui provoque les orages en entrant en collision avec une masse d’air instable, ou bien une forte dépression en altitude.

L'une des caractéristiques de cet épisode méditerranéen est son intensité, avec de fortes précipitations, qui ne couvrent pas forcément couvrir des zones très étendues. En ce qui concerne le Gard, l'Ardèche l'Hérault et la Lozère, ces départements figurent en tête de ceux qui où on observe le plus souvent des épisodes apportant plus de 200 mm de pluie en 1 jour en moyenne par an.

La puissance du phénomène peut également s’expliquer par les caractéristiques de la région, souligne encore l’institut météorologique. Dans le cas des Cévennes, région escarpée, la masse d’air chaud pourra se heurter à un massif montagneux et sera redirigée en altitude, vers une masse d’air plus froid. On parle alors d’épisode "cévenol" ce qui, selon Météo-France, n’est pas tout à fait exact puisque de tels phénomènes peuvent se reproduire dans d’autres zones géographiques.

Des crues et des inondations parfois meurtrières

Météo-France souligne que les épisodes méditerranéens peuvent causer des réactions inattendues dans les cours d’eau locaux. En conséquence de quoi, inondation et crues sont attendues d’ici à mercredi et la vigilance est recommandée.

De sinistres mémoires, l’institut rappelle l’épisode de Vaison-la-Romaine dans le département du Vaucluse. En 1992, cette commune avait reçu 300 mm de pluie, soit l’équivalent de 3 à 4 mois de précipitations, provoquant une crue éclair de l'Ouvèze et la mort de 47 personnes.

L’an passé, en 2018, l’Aude avait également été cruellement touchée: 15 personnes avaient perdu la vie sur l’ensemble du département. La ville de Trèbes avait été particulièrement concernée, avec 295 mm de pluie tombés en seulement 12 heures.

Hugo Septier