BFMTV

Intempéries: 16 départements en vigilance orange, dégâts en Ardèche

Dans son dernier bulletin de vigilance diffusé mardi à 10h15, Météo France a élargi son alerte orange à 16 départements.

Dans son dernier bulletin de vigilance diffusé mardi à 10h15, Météo France a élargi son alerte orange à 16 départements. - Capture d'écran - Météo France

16 départements sont désormais placés en vigilance orange par Météo France. Le Jura, la Côte-d'Or et les Hautes-Alpes s'ajoutent ainsi à l'Ardèche, Drôme, Ain, Isère, Loire, Rhône, Saône-et-Loire, Alpes-de-Haute-Provence, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Gard, Var et Vaucluse.

Dans son dernier bulletin de vigilance diffusé mardi matin à 10h15, Météo France a élargi à 16 départements son alerte orange dans le quart Sud-Est en raison des orages, de fortes pluies et d'un risque d'inondation par endroits, jusqu'à mercredi matin.

Le Jura, La Côte-d'Or et les Hautes-Alpes à la liste de treize départements placés en vigilance orange depuis lundi : Ardèche, Drôme, Ain, Isère, Loire, Rhône, Saône-et-Loire, Alpes-de-Haute-Provence, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Gard, Var et Vaucluse.

L'épisode doit se terminer mercredi

Alors que les pluies vont s'atténuer mardi en fin de journée sur la partie ardéchoise, les précipitation vont au contraire s'intensifier à l'Est du Rhône en fin d'après-midi, soirée et première partie de nuit entre la Provence et la Côte d'Azur avec parfois des cumuls de l'ordre de 200 litres d'eau par m2 carré.

Quelques cours d'eau peuvent fortement réagir: le Gapeau, l'Argens, le Var, la Nartuby, le Verdon. De plus, le vent de sud très dynamique viendra contraindre l'écoulement des cours d'eau. Attention aussi au risque de vagues-submersion.

Il faudra vraiment attendre la matinée de mercredi pour que cet épisode très perturbé se termine.

Jusqu'à 300 mm d'eau

Dès lundi matin, l'alerte avait été donnée sur l'Ardèche, la Drôme et l'Isère, en raison aussi d'un "vent de sud assez violent".

Depuis le début de l'épisode "cévenol", il est tombé dans l'axe pluvieux des Cévennes entre 150 et 250 mm et très localement jusqu'à 300 mm.

De même, en Ardèche où les pompiers étaient sortis à plus de 90 reprises depuis l'alerte, des rivières avaient fortement monté, comme la Volane, qui traverse par exemple Vals-les-Bains et où un collège a été évacué par précaution dans l'après-midi.

"On a énormément de dégâts, des murs de soutènement sont écroulés sur les routes un peu partout, il y a eu beaucoup de pluie cet après-midi et ce soir beaucoup de vent et moins de pluie", a relaté Michel Aymard, premier adjoint au maire d'Antraigues-sur-Volane, le village où vécut Jean Ferrat.

Avec aucun blessé à déplorer, l'adjoint au maire a relevé qu'il "y avait eu plus de dégâts début octobre" lors d'une précédente alerte.

Trois épisodes cévenols en deux mois

"Nous n'avons pas encore chiffré ces dégâts, on a reçu il y a deux mois seulement des financements de l'Etat pour des dégâts de 2013 ! Là nous avons eux trois épisodes cévenols en deux mois, cela pose un gros problème", a ajouté Michel Aymard, qui rappelle que sa commune est endettée.

Par ailleurs, un éboulement sur la nationale 102 à Thueyts, entre Aubenas et Le-Puy-en-Velay, a perturbé temporairement la circulation, d'autres axes secondaires étant coupés.

Jé. M., avec AFP