BFMTV

Il y a 90 millions d'années, l'Antarctique abritait une forêt tropicale

La représentation du pôle Sud à l'ère du Crétacé.

La représentation du pôle Sud à l'ère du Crétacé. - ALFRED-WEGENER-INSTITUT/J. MCKAY

Une équipe de scientifiques a découvert les traces d'une forêt fossile en Antarctique datant du Crétacé. A cette époque, l'air y était doux et humide, propice au développement d'une forêt verdoyante.

Et si l’Antarctique n’était pas recouvert de glace mais d’arbres lui conférant des allures de forêt tropicale? Difficile à imaginer. C’est pourtant ce à quoi devait ressembler le pôle Sud il y a 90 millions d’années, d’après la découverte d’une équipe de scientifiques de l'Université de Northumbria, en Angleterre, en partenariat avec des géologues allemands de l’Institut Alfred Wegener. Une carotte sédimentaire - un échantillon de sol prélevé au fond d’un océan - témoigne de l’existence d’un sol forestier à proximité du glacier de Pine Island, à l’ouest de l’Antarctique.

En analysant de plus près cet extrait de terre d’environ trois mètres, les chercheurs ont découvert un "fascinant réseau dense de racines" ainsi que "d'innombrables traces de pollen, de spores, de restes de plantes à fleurs avec des cellules individuelles presque intactes", rapporte Sciences et Avenir s’appuyant sur une étude publiée dans la revue Nature.

Forêt dense et marécageuse

Tous ces éléments leur permettent d’en déduire qu’à l’époque du Crétacé, l’Antarctique était dominé par une forêt dense et marécageuse, similaire à celles que l'on peut trouver de nos jours en Nouvelle-Zélande. Un environnement presque tropical, sous des températures variant entre 12 et 19°C.

"De telles conditions climatiques ne pouvaient être atteintes qu'avec une couverture végétale dense sur l'ensemble du continent antarctique et en l'absence de calottes glaciaires majeures dans la région du pôle Sud", indique le magazine scientifique. Un environnement radicalement opposé à celui que l’on connaît aujourd’hui.
Ambre Lepoivre