BFMTV

En Finlande, de mystérieux "oeufs de glace" découverts sur une plage

La plage finlandaise Marjaniemi recouverte d'oeufs de glace.

La plage finlandaise Marjaniemi recouverte d'oeufs de glace. - Instagram @sirpatero / Rista Mattila

Un phénomène assez rare a été observé dimanche dernier par des promeneurs sur une plage finlandaise. Des milliers de boules de glaces gisaient le long du littoral, sur une trentaine de mètres de long.

Des milliers de mystérieux "oeufs de glace" ont été découverts sur une plage de Finlande. Une couple a fait cette trouvaille dimanche dernier alors qu'il se promenait le long de la plage Marjaniemi de l'île de Hailuoto, située à une dizaine de kilomètres à l'est de la capitale finlandaise, Helsinki. Les boules de glace recouvraient la plage sur à peu près 30 mètres de long, d'après les dire de ces promeneurs au quotidien britannique The Guardian.

"Le plus gros des oeufs avait à peu près la taille d'un ballon de football", se souvient Risto Mattila, le photographe amateur qui a découvert et immortalisé le phénomène dimanche dernier. "C'était une image incroyable. Je n'avais jamais rien vu de tel auparavant!", ajoute-t-il.

Des conditions météo précises à réunir

Il s'agit d'un phénomène peu courant, mais qui peut se produire tous les ans si des conditions météorologiques favorables sont réunies, explique au journal Jouni Vainio, spécialiste des glaces à l'institut météorologique de Finlande. "Il faut qu'il y ait la bonne température de l'air, juste en-dessous des zéro degrés; une température de l'eau proche du point de congélation; une plage sablonneuse peu profonde et en pente douce; des vagues calmes voire une légère houle", détaille le spécialiste.

C'est donc à l'automne qu'il est le plus probable de tomber nez-à-nez avec ces "oeufs de glaces", car c'est à ce moment-là que la glace commence à se former à la surface de l'eau, créant une sorte de gadoue lorsque celle-ci est remuée par les vagues.

"Je peux tout-à-fait imaginer comment le mouvement de va-et-vient de la mer est parvenu à façonner ce mélange gluant", poursuit Jouni Vainio. "Grâce au photographe qui a partagé ces photos, le monde entier peut désormais apprécier un phénomène que la plupart n'aurait jamais voir de ses propres yeux".
Jeanne Bulant