BFMTV

Corepile: redoubler d'énergie pour recycler

Ce sont désormais 4 piles sur 10 qui sont recyclées en France.

Ce sont désormais 4 piles sur 10 qui sont recyclées en France. - -

"Déposez ici vos piles usagées": vous avez déjà sûrement vu, près de chez vous ce slogan et le point de collecte qui va avec. Les Français sont de plus en plus nombreux à avoir le réflexe de ne pas jeter leurs piles et petites batteries directement à la poubelle. Pour ses 10 ans, l'éco-organisme Corepile souhaite accélérer le mouvement.

Saviez vous que, dans les gouttières en zinc, on trouve un infime pourcentage de piles? Mais aussi dans des assiettes ou des couverts... Avec la disparition du mercure, la pile n'est plus toxique, ce n'est pas pour autant un simple déchet mais bel et bien une matière première riche: du zinc donc mais aussi de l'acier, du nickel, du plomb, quelques métaux précieux et exceptionnellement des terres rares.

C'est pourquoi les collecter efficacement est un enjeu majeur pour la filière. C'est l'éco-organisme sous agrément de l'Etat, Corepile qui s'en charge. Les piles mais aussi les petites batteries sont collectées régulièrement. Le petit cube vert et sa fourmi industrieuse sont désormais devenus familiers. Il faut dire que le maillage est dense: des magasins, des écoles, des collectivités et même vos entreprises. On compte 35.000 points de collecte à travers toute la France.

Corepile fête ses 10 ans et Frédéric Hédouin, son directeur général est un homme heureux. Ce sont désormais 4 piles sur 10 qui sont recyclées en France. Nous sommes dans le peloton de tête européen aux côtés de l'Allemagne et du Benelux. L'objectif de l'éco-organisme est précisément chiffré: un gain de 2% par an.

L'équivalent de six Tours Eiffel

Il faut donc plus que jamais communiquer avec la filière tout entière déjà très mobilisée. C'est pourquoi jusqu'à la fin de la semaine, Corepile organise à l'espace Cinko à Paris une exposition de photos d'Alain Fouray qui valorise leur travail. À travers "re-cyclages", on peut découvrir les différentes étapes de la récupération et pas seulement celle des piles et petites batteries. De belles harmonies de couleur pour un univers à part vu par l’œil d un artiste. Le résultat est étonnant. Et les petites piles plates sont autant de points qui semblent nous éclairer.

Corepile ne vise pas le grand public avec cette exposition mais mobilise tous les opérateurs. Il est fier d'ailleurs de son modèle low-cost qui optimise l'investissement de la filière. Seulement 5 personnes travaillent directement pour l'éco-organisme qui compte plus de 400 adhérents. L'art sera peut être un futur vecteur de communication auprès des Français pour Corepile.

Pour Frédéric Hédouin, il y a encore beaucoup à faire pour aller vers les consommateurs. Pourquoi ne pas harmoniser la collecte avec d'autres éco-organismes? Le dialogue est déjà engagé, il pourrait être approfondi. Autre objectif: s'intégrer plus que jamais dans les enjeux d'économie circulaire. Il en sera largement question dans la prochaine conférence environnementale.

Nathalie Croisé de BFM Business