BFMTV

Apollo 11 aurait pu contaminer la Terre avec des microbes lunairesselon Aldrin et Collins

Les astronautes de la mission Apollo et Clancey Hatleberg, lors de la phase de décontamination, le 24 juillet 1969 dans l'océan Pacifique.

Les astronautes de la mission Apollo et Clancey Hatleberg, lors de la phase de décontamination, le 24 juillet 1969 dans l'océan Pacifique. - NASA - AFP

La NASA était préparée à l'éventualité de microbes lunaires rapportés sur Terre par la mission Apollo 11. La procédure de décontamination n'était toutefois pas très fiable, selon Buzz Aldrin et Michael Collins.

"Il faut bien en rire un peu". Si le retour de la Lune était millimétré comme l'aller, la procédure de décontamination de la NASA a connu des aléas au retour des astronautes d'Apollo 11 sur Terre. 

"Disons qu'il y avait des microbes sur la Lune. Il y a des microbes sur la Lune, on revient, le module de commande est plein de microbes. Le module atterrit sur l'océan Pacifique, et qu'est-ce qu'ils font? Ils ouvrent l'écoutille. Ils doivent l'ouvrir! Tous les microbes sortent!" commente Michael Collins dans le documentaire Chasing the moon de PBS.

Le chiffon de décontamination jeté à l'eau

Ce qui provoque l'hilarité de Buzz Aldrin, dans cet extrait diffusé en exclusivité par Space.com, c'est aussi le "nettoyage" post-amerrissage. Le personnel censé les réceptionner sur l'océan Pacifique commence par les essuyer avec un chiffon spécifique… jeté à l'eau par la suite selon lui. 

En cas de contamination réelle, "ça emmène tous ces microbes au fond de l'eau". "Je me demande s'ils survivraient là-dessous?", plaisante l'astronaute américain

Tout comme les missions Apollo 12 et 14, avant que la Lune ne soit déclarée stérile, les trois astronautes d'Apollo 11 ont passé 21 jours en quarantaine par précaution, même si la NASA était relativement confiante sur l'absence de microbes. 

Liv Audigane