BFMTV

Tabac: un quart des cigarettes fumées en France en 2013 issues de la contrebande

Cigarette. (illustration)

Cigarette. (illustration) - -

Quelque 25,3% des cigarettes fumées en France au cours de l'année 2013 sont issues du marché parallèle, indique une étude du cabinet de conseil KPMG.

Plus d'une cigarette sur quatre fumée en France l'an dernier a été achetée sur le marché parallèle (hors des bureaux de tabac), les ventes transfrontalières ayant augmenté de 36%, selon une étude du groupe de conseil et d'audit américain KPMG, au grand dam des buralistes.

Le cabinet KPMG note que la vente de cigarettes sur le marché noir en France (achats à l'étranger, cigarettes de contrebande etc.) est passé de 22,6% des ventes totales en 2012 à 25,2% en 2013. Il pointe aussi que 6,13 milliards de cigarettes ont été vendues sur des zones transfrontalières en 2013, contre 4,5 milliards en 2012, soit une augmentation de 36%.

"Les particuliers vont de plus en plus régulièrement à l'étranger, de l'autre côté des frontières, pour s'approvisionner en cigarettes moins chères, pour leur consommation personnelle mais aussi pour la revente au marché noir", regrette Pascal Montredon, président de la Confédération des buralistes.

La contrebande représente selon lui une perte de 3 milliards de recettes fiscales.

"La France a perdu la maîtrise de sa consommation nationale"

Selon KPMG, la France est le deuxième pays d'Europe où les volumes de cigarettes de contrebande et de contrefaçon sont les plus élevés, après l'Allemagne.

En 2013, "ce sont 722 bureaux de tabac qui ont dû mettre la clé sous la porte faute de ventes suffisantes, ce qui équivaut à 2.000 emplois", a déploré M. Montredon.

"Avec 25% du marché qui échappe à tout contrôle, la France a clairement perdu la maîtrise de sa consommation nationale. Et les prochaines mesures envisagées, comme le projet de paquet neutre, nous font craindre le pire", a déclaré Martin Caroll, président de Seita, filiale d'Imperial Tobacco, cité dans un communiqué.

Le marché des cigarettes en France a enregistré une baisse de 3,5% en valeur au premier trimestre (-8,9% en volume) par rapport aux trois premiers mois de 2013. Le marché des cigarettes a donc continué sa baisse après avoir enregistré sur l'année 2013 un recul de 1,5% en valeur, et de 7,6% en volume.

Après une augmentation de 40 centimes en octobre 2012, puis de 20 centimes en juillet 2013, la dernière augmentation du prix de tous les paquets de cigarettes a eu lieu le 13 janvier dernier et a constitué la troisième hausse en 15 mois.

D. N. avec AFP