BFMTV

Sondage BFMTV - Avec le coronavirus, les Français se lavent-ils plus les mains et se font-ils encore la bise?

Le lavage des mains

Le lavage des mains - BFMTV

Coronavirus et recommandations du gouvernement obligent, les Français sont nombreux à modifier leurs habitudes au quotidien afin d'éviter la propagation de la maladie.

Alors que l’épidémie de coronavirus se répand en France, les derniers chiffres des autorités sanitaires faisant état de 33 morts et de 1784 cas confirmés mardi soir, le quotidien des Français est en passe d'être modifié en profondeur.

Le lavage des mains plébiscité 

Selon un nouveau sondage Elabe/Berger-Levrault pour BFMTV, près d'1 Français sur 3 assure avoir déjà changé ses habitudes. Parmi les chiffres les plus impressionnants, celui concernant le lavage des mains, un geste effectué par 95% des sondés. Dans le détail, ils sont 78% à le faire systématiquement et 17% de temps en temps. À l'inverse, ils sont seulement 5% à ne pas le faire. 

En ce qui concerne les "gestes barrière", l'enquête nous apprend également que 81% des Français toussent ou éternuent dans leur coude ou dans un mouchoir jetable. Dans le détail, ils sont 62% à le faire systématiquement et 19% de temps en temps. Ils sont toutefois 18% à ne pas avoir adopté ces habitudes.

coronavirus habitudes
coronavirus habitudes © elabe BFMTV

Pour autant, des améliorations sont encore à prévoir. Ils ne sont en effet que 7 Français sur 10, soit 69%, à conserver une distance minimale avec les personnes qui leur semblent malades. De plus, 30% ne conservent pas cette distance.

Et les conventions sociales ont la peau dure. Cette nouvelle étude nous apprend également que 66% des Français ont fait la bise, ces derniers jours, à des personnes qu’ils connaissent et que 61% des Français ont serré la main aux personnes qu’ils connaissent.

Ces gestes se font un peu plus rares à l’égard des inconnus, mais restent bien présents. 37% des Français ont serré la main à des inconnus ces derniers jours, et 24% ont fait la bise à des inconnus pour se présenter ou se saluer.

Le quotidien modifié

Parmi les Français qui assurent avoir déjà modifié leurs habitudes, ces changements se retrouvent sous plusieurs formes au quotidien.

Ainsi, 36% des interrogés ont fait évoluer leur comportement lors d'une visite aux personnes âgées, 33% lorsqu'ils se rendent dans un stade ou équipement sportif, 33% lorsqu'ils effectuent une sortie culturelle (musée, cinéma...), 32% lorsqu'ils se rendent dans un bar ou une boîte de nuit et 31% lorsqu'ils empruntent les transports en commun. 

Elabe BFMTV
Elabe BFMTV © Elabe BFMTV

En revanche, les changements sont moins perceptibles en ce qui concerne la restauration, où seul 1 Français sur 4 a modifié son comportement, ainsi que lors des courses, ou 2 Français sur 10 ont opéré des changements. En ce qui concerne le lieu de travail, les salariés ne sont que 11% à avoir modifié leur comportement. 

Inquiétude modérée 

Pour autant, le pessimisme en ce qui concerne la propagation du coronavirus reste assez contenu. A la question de savoir si le coronavirus est une inquiétude, 52% des sondés estiment que non, dont 42% pas vraiment inquiets et 10% pas du tout inquiets. A l'inverse, ils sont 48%, un chiffre stable, à se dire inquiets dont 38% plutôt inquiets et 10% très inquiets. 

Dans l'analyse des tranches d'âges, ce sont les Français les plus jeunes qui semblent les moins enclins à l'inquiétude. En effet, seuls 39% des 18-24 ans se disent inquiets. Parmi les autres tranches d'âge, l'inquiétude reste stable: 50% des 65 ans et plus, 47% des 35-49 ans, et 47% des 50-64 ans.

Elabe BFMTV
Elabe BFMTV © Elabe BFMTV

En revanche, l'inquiétude est palpable en ce qui concerne l'idée de se rendre dans divers lieux publics. Ainsi, une majorité nette de sondés, 58%, se dit préoccupée à l'idée d’utiliser les transports en commun. 

En outre, ils sont 1 Français sur 2 à se dire inquiets à l'idée de se rendre dans un bar ou une boîte de nuit (51%), de rendre visite à des personnes âgées (49%), de se rendre dans un stade (48%) ou dans un musée, cinéma ou salon (45%).

Toutefois, ils sont moins de 4 Français sur 10 à s'estimer préoccupés à l’idée de partir en week-end ou en vacances (36%), d’aller au restaurant (33%) ou au travail pour les salariés interrogés (32%). 

Elabe BFMTV
Elabe BFMTV © Elabe BFMTV

L'action gouvernementale en question

Finalement, en ce qui concerne les précautions mises en place par le gouvernement afin d'endiguer l'épidémie, 45% des Français estiment qu'elles sont proportionnées. À l'inverse, elles sont insuffisantes pour 38% d'entre eux et trop nombreuses pour 17% des sondés. 

Dans le détail des opinions politiques, la majorité des électeurs d’Emmanuel Macron et de Benoît Hamon au 1er tour de la présidentielle 2017 considère que l’action du gouvernement est proportionnée (67 et 58%).

En revanche, ce sont les électeurs de Marine Le Pen et les abstentionnistes qui estiment l’action de l’exécutif plutôt insuffisante (48 et 47%). 

Elabe BFMTV
Elabe BFMTV © Elabe BFMTV

Etude ELABE et Berger Levrault réalisée pour BFMTV. Echantillon de 1 000 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée selon la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes: sexe, âge et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération. Interrogation par Internet du 10 au 11 mars 2020.

Hugo Septier