BFMTV

Reprise des cours dans un collège d'Evry après la détection de cas tuberculeux

Les 29 cas d'infection latentes de tuberculose ont été détectés au collège Paul Eluard d'Evry.

Les 29 cas d'infection latentes de tuberculose ont été détectés au collège Paul Eluard d'Evry. - -

Le collège Paul-Eluard à Evry avait été fermé après que 29 cas de tuberculose latente ont été détectés. Les cours ont repris ce vendredi martin.

Les cours ont repris vendredi matin au collège Paul-Eluard à Evry, après le droit de retrait exercé par les professeurs suite à la détection de 29 cas d'infections tuberculeuses latentes (ITL) dans l'établissement, a-t-on appris auprès de l'Education nationale et du conseil général de l'Essonne.

"Les cours ont repris normalement", a indiqué la direction des services départementaux de l'Éducation nationale de l'Essonne.

Les professeurs avaient exercé leur droit de retrait

Jeudi, les professeurs de cet établissement avaient fait valoir leur droit de retrait après que 29 cas d'infections tuberculeuses latentes (ITL) ont été diagnostiqués dans la communauté éducative du collège.

Un cas de tuberculose chez une élève de troisième avait en effet été enregistré en février dans cet établissement, et un dépistage des personnes ayant été en contact avec l'enfant touché avait été mis en place par le comité de lutte anti-tuberculose (Clat), sous l'égide du conseil général de l'Essonne.

Cinq adultes et 24 enfants ont développé des ITL mais, rappelle le conseil général, "ces sujets au test positif ne sont ni malades ni contagieux et (...) 90% de ces personnes ne développeront jamais la tuberculose au cours de leur vie".

Ne pas confondre maladie déclarée et infection latente

Il faut bien distinguer les cas de "tuberculose maladie" avec des signes cliniques ou radiologiques de la maladie, des tests de dépistage positifs mais sans expression de la maladie qui correspondent à une "infection latente".

Dans ces derniers cas, le test permet simplement de dire que l'organisme a été en contact avec le bacile de la tuberculose et que l'organisme a développé des mécanismes de défense.

Dans 90% des cas d'infection latente, la personne ne développera pas la maladie. En outre, les infections latentes ne sont pas contagieuses.

Selon les derniers chiffres disponibles, 5.187 cas de "tuberculose maladie" ont été enregistrés en France en 2010, en baisse de 1,7% comparé à 2009.

L'Ile-de-France a concentré en 2010 37% des cas français de tuberculose, avec une progression de 3,1% sur 2009, selon l'Institut de veille sanitaire (InVS).

D. N. avec Céline Pitelet