BFMTV

Plan de déconfinement: 700.000 tests réalisés chaque semaine à partir du 11 mai 

Réouverture des écoles, traçage, quarantaine, préparation du système de santé... Edouard Philippe a détaillé ce mardi les modalités du déconfinement. Il est notamment revenu sur la question des tests. Ils seront pratiqués "massivement" sur les personnes symptomatiques, à hauteur de 700.000 par semaine.

"Le confinement a été un outil efficace pour lutter contre le Covid-19 (...) Il faut désormais en sortir progressivement et prudemment." Edouard Philippe a présenté ce mardi devant les deputés le plan de déconfinement mis au point par le gouvernement pour le 11 mai. Dans cet exercice périlleux, l'exécutif s'est fixé trois objectifs: "Protéger, tester et isoler."

Dans le cadre de ce triptyque, le Premier ministre a ainsi annoncé qu'à la sortie du confinement, les tests virologiques seraient déployés "massivement". Dans l'hémicycle, il a déclaré que 700.000 tests seraient réalisés chaque semaine à compter du 11 mai.

"Réalisation facile et rapide"

"Le conseil scientifique nous dit que les modèles épidémiologiques prévoient entre 1000 et 3000 nouveaux cas chaque jour à la sortie du confinement. A chaque cas nouveaux correspondra en moyenne le test de 20 à 25 personnes l'ayant croisé dans les jours précédents. 700.000 tests nous donne donc une marge qui permettra de mettre en oeuvre des campagnes de dépistages", a détaillé le Premier ministre. 

La production de ces test est assurée par la mobilisation conjointe des laboratoires publics et privés pour garantir "sur tout le territoire un accès aux prélèvements". Ils seront pris en charge à 100% par l'Assurance maladie.

"En un mot, tout est mis en oeuvre pour rendre leur réalisation facile et rapide", a insisté Edouard Philippe. 

Rechercher les cas contact

Dès lors qu'une personne aura été diagnostiquée positive au Covid-19, un travail d'identification s'enclenchera afin de détecter les individus qui auront eu un contact rapproché avec elle, de les tester - qu'ils présentent des symptômes ou pas - et de les isoler.

"Les médecins et infirmiers libéraux seront en première ligne dans la recherche des cas contact en ce qui concerne le cadre familial", a souligné Edouard Philippe.

En appui, des équipes de l’Assurance maladie se chargeront de la recherche d'autres cas contact en dehors de ce cercle. "Dans chaque département, nous allons mettre en place des brigades qui se chargeront de les appeler, de les inviter à se faire dépister, et de vérifier que ces tests ont bien eu lieu", a précisé le Premier ministre. 

Ambre Lepoivre