BFMTV

Les autorités sanitaires déconseillent les prises de température dans l'espace public

Une femme se fait prendre sa température à Hong-Kong, le 17 mars 2020. (PHOTO D'ILLUSTRATION)

Une femme se fait prendre sa température à Hong-Kong, le 17 mars 2020. (PHOTO D'ILLUSTRATION) - ANTHONY WALLACE / AFP

L'instance estime que les prises de température à l'entrée des lieux publics ne sont pas aussi pertinentes qu'un contrôle réalisé soi-même en cas de sensation fébrile, avant de se déplacer.

Pour appréhender une éventuelle contamination au nouveau coronavirus, il est recommandé de contrôler plusieurs fois par jour sa température pour surveiller l'apparition de fièvre, l'un des symptômes du Covid-19. Si bien que dans des lieux publics, par exemple sur le seuil des bâtiments de certaines entreprises, dans les aéroports, on relève désormais la température des personnes qui y pénètrent.

Ce que le Haut conseil de la santé publique (HCSP) ne juge pas forcément pertinent, lit-on dans un avis publié mercredi et repéré par franceinfo. L'instance recommande ainsi de "ne pas mettre en place un dépistage du Covid-19 dans la population par prise de température pour un contrôle d'accès à des structures, secteurs ou moyens de transport", et qu'il est nécessaire d'"informer la population sur le manque de fiabilité de cette mesure systématique de la température".

Le HCSP rappelle "l'intérêt pour les personnes de mesurer elles-mêmes leur température en cas de sensation fébrile, et plus généralement devant tout symptôme pouvant faire évoquer un Covid-19, avant de se déplacer".

Pour le Haut conseil, il est nécessaire de "privilégier l'autosurveillance, la déclaration spontanée et la consultation d'un médecin en cas de symptômes évocateurs de Covid-19".

Clarisse Martin