BFMTV

La Rochelle: un cluster de six personnes dans un centre de loisirs

Image d'illustration - Enfants dans une cour de récréation

Image d'illustration - Enfants dans une cour de récréation - Rémy Gabalda

Après le dépistage d'un animateur, trois enfants et deux autres encadrants ont été testés positifs au coronavirus. Il s'agit du "seul cas groupé" trouvé à La Rochelle, selon l'ARS.

Trois animateurs et trois enfants ont été contaminés par la Covid-19 à La Rochelle (Charente-Maritime), ont annoncé l'Agence Régionale de Santé et la préfecture lors d'une conférence de presse lundi. Ce cluster, a été détecté à la maison de quartier de Port-Neuf, après le dépistage d'un animateur jeudi 30 juillet, explique France Bleu Charente-Maritime.

Les malades "vont bien"

Un animateur du centre de loisirs avait été dépisté après avoir ressenti des symptômes du coronavirus: de la toux, de la fièvre, des maux de tête. Cinq autres personnes ont été testées positives ensuite, trois animateurs et deux enfants. Tous "vont bien" selon l'ARS.

Le centre de loisirs a été fermé, et l'ARS conseille à toutes les familles des enfants et des animateurs de se faire dépister, précise France 3 Nouvelle-Aquitaine. Le directeur du centre assure que toutes les règles ont été respectées, mais craint que ce foyer de contamination ait des impacts sur la maison de quartier à l'avenir.

"On craint qu'il y ait un problème de confiance. On avait un protocole extrêmement strict depuis le mois de mai. Et c'est arrivé", explique Franck Riché, directeur du centre de loisirs de Port-neuf à France 3.

Un centre de dépistage ouvert

Il a assuré à Sud Ouest que les autres membres du personnel avaient été testés, et que tous les résultats se sont avérés négatifs. Actuellement, il s'agit du "seul cas groupé" détecté à La Rochelle, a déclaré Eric Morival, le directeur de l’ARS.

La préfecture et l'ARS, après la découverte de ce foyer de contamination, ont inauguré un centre de dépistage à Saint-Martin-de-Ré, "gratuit" et "ouvert à tous", précise la préfecture.

Dans son dernier bulletin d'information le 31 juillet, l'ARS notait qu'en "région Nouvelle-Aquitaine, en semaine 30, la hausse de la circulation virale SARS-CoV-2 se poursuit avec 182 patients testés positifs". Sept clusters étaient alors identifiés, dont cinq à Bordeaux.

Salomé Vincendon
Salomé Vincendon avec AFP Journaliste BFMTV