BFMTV

La maladie d'Alzheimer bientôt détectable avec une prise de sang?

Une prise de sang en laboratoire (photo d'illustration) - Maria Tan-AFP

Une prise de sang en laboratoire (photo d'illustration) - Maria Tan-AFP - -

A travers la mesure du taux d'une certaine protéine dans le sang, des scientifiques affirment que la détection de la maladie d'Alzheimer par test sanguin sera bientôt possible.

Un test sanguin expérimental a permis de distinguer très précisément les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer de celles qui ne le sont pas, rapporte le Los Angeles Times, citant plusieurs études. Les résultats ont été discutés ce mardi lors de la conférence internationale de l'Alzheimer's Association.

Le test a le potentiel de rendre le diagnostic plus simple, plus abordable et plus disponible. D'après les scientifiques, il pourrait être commercialisé dans les deux années qui viennent.

Une précision de 89% à 98%

Le quotidien américain révèle que plus de 5 millions d'Américains sont atteints de cette maladie neurodégénérative. Au regard de ces chiffres conséquents et du veillissement de la population dans le monde, de nombreuses études ont été menées afin de détecter le plus tôt possible cette affection pour que la prise en charge soit rapide.

Les résultats de ce test sanguin qui ont été révélés mardi suggèrent que les scientifiques sont sur la bonne voie. Le test a permis de différencier les personnes atteintes d'Alzheimer des personnes atteintes d'autres types de démence, ou celles dont le cerveau est sain, avec une précision variant de 89% à 98%.

"C'est plutôt bon. Nous n'avons jamais vu une telle précision", a déclaré Maria Carrillo, directrice scientifique de l'Alzheimer's Association.

La protéine tau, indicateur miracle

Les tests actuels de mémoire et de réflexion manquent de précision et nécessitent souvent la consultation d'un neurologue. Ils ne permettent pas non plus de distinguer Alzheimer d'une autre affection dégénérative cérébrale. Aussi, les tests du liquide céphalo-rachidien ou encore les scanners cérébraux, qui sont davantage fiables, sont invasifs et coûtent cher.

La détection de la maladie d'Alzheimer par une prise de sang serait alors beaucoup plus efficace, plus abordable et moins agressive pour l'organisme.

Meilleurs résultats

La maladie d'Alzheimer est provoquée par une accumulation anormale dans le cerveau de deux protéines qui viennent l'endommager: l'amyloïde et la protéine tau.

L'année dernière, les tests sanguins qui mesuraient les versions anormales de l'amyloïde se sont révélés être prometteurs. Cependant, le New York Times précise dans un article sur ce test sanguin expérimental que la détection de l'amyloïde n'est pas fiable à 100%. Certaines personnes présentent des taux d'amyloïde élevés mais ne développent pas la maladie.

Les nouvelles études se concentrent ainsi sur la deuxième protéine - tau - qui est un indicateur plus révélateur.

Le Dr Oskar Hansson, de l'Université de Lund, en Suède, a mené une étude sur plus de 1400 personnes déjà inscrites dans des études sur la démence en Suède, en Arizona et en Colombie. A travers la mesure de la protéine tau dans le cerveau, ce test a donné de meilleurs résultats que les scanners cérébraux par IRM, ou que la ponction lombaire.

D'autres groupes de recherche ont indépendamment rapporté des preuves pour le test de la protéine tau lors de la conférence. Il se révèle être prometteur pour la suite; les chercheurs vont à présent le réaliser sur des échantillons plus larges.

Barbara Fogiel