BFMTV

L'Académie de médecine demande des dépistages de grande ampleur

Une équipe médicale à l'hôpital franco-britannique de Levallois-Perret.

Une équipe médicale à l'hôpital franco-britannique de Levallois-Perret. - Lucas Barioulet / AFP

Quand les tests sérologiques seront disponibles et sortis de leur phase d'évaluation, l'Académie de médecine recommande au gouvernement une grande campagne de dépistage.

"Il apparaît nécessaire d’envisager la valeur des informations que pourront apporter ces tests et le poids stratégique de ces informations dans les prises de décision entourant la sortie du confinement". Dans un communiqué, l'Académie nationale de médecine, recommande au gouvernement une grande campagne de dépistage, pour lutter contre l'épidémie de coronavirus. 

Ces tests représentent une des clés pour débuter le déconfinement. Ils doivent permettre de dire si quelqu'un a eu le Covid-19, est susceptible de l'attraper, ou non, et peut retourner travailler. "Cette sérologie, nous l'attendons tous, dans le monde entier", avait d'ailleurs assuré le ministre de la Santé, Olivier Véran.

Objet d'une course effrénée entre les entreprises de biotechnologie, "les tests sérologiques sont en train d'être développés" et "ne sont pas encore évalués", a souligné l'Organisation mondiale de la santé.

Des tests encore en phase d'évaluation

Pour l'Académie de Médecine, ces tests pourront être pratiqués dans la majorité des laboratoires d’analyse médicale. Mais pour l'instant, ces tests sont toujours en phase d’évaluation. Elle souligne toutefois "que les résultats de ces enquêtes séro-épidémiologiques permettront de suivre l’évolution de la séroprévalence dans les régions tout au long de la phase de déconfinement". 

Par ailleurs, cette institution qui conseille le gouvernement, recommande également que les tests sérologiques individuels soient utilisés en priorité chez les personnes à risque élevé de forme grave et chez les personnes exerçant les professions exposées. 

Ivan Valerio