BFMTV

Frédérique Vidal annonce que les soirées étudiantes "seront soumises au pass sanitaire"

Frédérique Vidal le 16 mars 2021 à l'Assemblée nationale

Frédérique Vidal le 16 mars 2021 à l'Assemblée nationale - Alain JOCARD © 2019 AFP

La ministre de l'Enseignement supérieur a expliqué qu'elle préférait autoriser les rassemblements festifs plutôt que d'avoir des fêtes sauvages sans contrôle sanitaire.

Les étudiants français vont enfin reprendre les cours en présentiel pour cette rentrée. Mais si le pass sanitaire n'est pas obligatoire pour revenir à l'université, il sera demandé pour les rassemblements festifs tels que les soirées d'intégration, a annoncé la ministre de l'Enseignement Supérieur Frédérique Vidal à 20 minutes ce jeudi.

"Nous avons décidé que ces événements festifs seront soumis au pass sanitaire ainsi qu’à un protocole sanitaire strict", a annoncé la ministre. "Ils seront donc accessibles uniquement aux étudiants vaccinés ou à ceux qui présenteront un test PCR ou antigénique négatif de moins de 72 heures, et aux étudiants qui présenteront un certificat de rétablissement du Covid-19 d’au moins 11 jours et de moins de 6 mois."

"Un juste équilibre entre le besoin de se retrouver et la sécurité sanitaire de tous"

Frédérique Vidal explique avoir préféré cette méthode à l'interdiction pure et simple de ces événements, afin d'éviter les "fêtes sauvages" sans aucun contrôle sanitaire. "Il faut trouver un juste équilibre entre le besoin de se retrouver et la sécurité sanitaire de tous", explique-t-elle.

Les soirées ou week-ends d'intégration devront ainsi être déclarés au préalable au chef d'établissement et les événements organisés sur le campus seront soumis à son approbation. D'autre part, lors de ces rassemblements, il ne faudra pas dépasser la jauge de 75% de la capacité d'accueil de l'établissement, et le port du masque est recommandé.

Dans les universités, le pass sanitaire sera donc demandé pour "les activités festives organisées par des associations étudiantes", pour "les activités culturelles et sportives sans lien avec le cursus de formation", "les activités sportives et culturelles accueillant des participants ou du public extérieur à l'établissement", ainsi que "les séminaires et colloques scientifiques accueillant des participants extérieurs ou dont l'effectif est supérieur à 50 personnes", détaille le ministère.

Frédérique Vidal a également rappelé que les universités et grandes écoles seraient "dotées d’un centre de vaccination en leur sein ou à proximité". Selon les dernières données ce jeudi, 85,8 % des 18 - 24 ans ont reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19, et 77,9% présentent un schéma vaccinal complet.

Salomé Vincendon
Salomé Vincendon Journaliste BFMTV