BFMTV

Couvre-feu, déplacements, visites en Ehpad... Ce qui change à partir de ce mardi 15 décembre

Attendue depuis plus d'un mois, la fin du confinement arrive. À partir de ce mardi, il sera remplacé par un couvre-feu, avec un retour de quelques libertés mais encore beaucoup de restrictions.

À partir de ce mardi, les Français retrouveront la liberté de circuler en journée. Comme annoncé par Emmanuel Macron, la date du 15 décembre correspond à la fin du deuxième confinement, mais de nombreuses restrictions resteront encore en place. Face à la situation sanitaire défavorable, les déplacements ne seront autorisés librement qu'entre 6h du matin et 20h. Ensuite, les sorties seront limitées à quelques exceptions par le couvre-feu, sauf en Outre-Mer.

BFMTV.com fait le point sur ce qui change à partir de mardi.

· En journée, vous n'aurez plus besoin d'attestation

Les sorties sont à nouveau autorisées en journée (entre 6h et 20h) sur l'ensemble du territoire, sans obligation de fournir une attestation de déplacement. Il est donc, par exemple, possible de sortir faire des courses ou retrouver des proches, des amis, sans justificatif, durant cette plage horaire. Toujours en respectant les gestes barrières et à la condition de rester en petit comité.

· De 20h à 6h, vous devrez respecter un couvre-feu

Dès mardi, le couvre-feu prend le relais du confinement sur tout le territoire métropolitain de 20 heures à 6 heures du matin.

Durant ce laps de temps, l'attestation reste donc obligatoire pour justifier d'un déplacement exceptionnel pour un motif professionnel, familial, médical, pour aider des personnes en situation de handicap, pour effectuer des missions d'intérêt général ou encore pour les besoin des animaux de compagnie. Les balades et la pratique sportive sont interdites entre 20h et 6h du matin.

Les territoires ultramarins ne sont, eux, pas concernés par cette nouvelle restriction.

Le soir du 24 décembre, réveillon de Noël, bénéficiera d'une légère souplesse: les déplacements seront autorisés, a indiqué la semaine dernière le chef du gouvernement. Il a rappelé qu'il convenait de ne pas réunir "plus de six adultes à la fois" et a aussi conseillé de "limiter les interactions au cours des 5 jours précédents" en cas de rencontre avec une personne âgée ou vulnérable.

Il faudra en revanche rester chez soi le 31 décembre, car le réveillon du Nouvel An "concentre tous les ingrédients d’un rebond épidémique", selon Jean Castex, qui n'a pas exclu qu'on puisse inviter quelques personnes en respectant le couvre-feu.Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a annoncé qu'il n'y aura "pas de consignes d'indulgence" et que les contrôles seront "renforcés", notamment le soir du 31 décembre.

· Vous pourrez vous déplacer d'une région à une autre

Le 15 décembre rime aussi avec la possibilité de quitter sa région. Entre 6h et 20h, "il n’y aura plus de limite entre le nombre de temps que l’on peut passer dehors et les kilomètres. Vous pouvez en conclure qu’à partir du 15 décembre, les Français pourront passer de région à région avec leur véhicule ou en moyens de transport publics", a détaillé jeudi soir dernier le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin.

· Les mineurs pourront reprendre le sport en intérieur

Les mineurs pourront pratiquer le sport en intérieur, dans les gymnases et les piscines, à compter du 15 décembre, a annoncé la semaine dernière le ministère des Sports. Cette possibilité d'une reprise du sport en salle en décembre avait été évoquée le 17 novembre par Emmanuel Macron, sous réserve des conditions sanitaires, toujours uniquement pour les mineurs.

La pratique en extérieur a elle repris fin novembre, pour le foot par exemple. Les cours d'EPS et périscolaires n'ont eux pas été arrêtés.

· Vous pourrez accueillir chez vous un proche résident en Ephad

Samedi, le gouvernement a mis en place un nouveau protocole sanitaire dans les établissements recevant des personnes âgées. "Tout en maintenant un haut niveau de protection", le protocole allège sensiblement les consignes dans les Ehpad.

Ainsi, à partir du 15 décembre, les résidents des Ehpad sont autorisés à quitter l'établissement pour aller passer les fêtes de fin d'année en famille, mais ces sorties restent "encadrées afin de limiter au maximum les risques de rebond épidémique après les fêtes", précise le gouvernement.

Les familles qui reçoivent les résidents des Ehpad chez eux sont appelés à la plus grande précaution, en limitant les risques de d'exposition. Il leur est fortement recommandé de se faire tester avant l'arrivée de la personne âgée à leur domicile.

Concernant la visite des proches dans les Ehpad, une augmentation du nombre de visiteurs simultanés par résident ainsi que de la durée du moment passé la personne âgée pourront être "envisagés" afin de "permettre aux familles de se retrouver dans des conditions plus conviviales".

Ambre Lepoivre Journaliste BFMTV