BFMTV

Des chercheurs pensent avoir découvert un nouvel organe du corps humain

Un chercheur - Image d'illustration

Un chercheur - Image d'illustration - AFP

Jusqu'à maintenant, seules trois familles de glandes salivaires étaient connues de la communauté scientifique.

C'est une avancée majeure dans la connaissance de l'anatomie humaine. Dans une étude dont les conclusions ont été partagées dans la revue Radiotherapy Oncology, une équipe de scientifiques néerlandais a découvert un nouvel organe nommé glandes tubaires. Ces dernières, logées dans une région peu facilement accessible du crâne, a été localisé totalement au hasard.

4e famille de glandes salivaires

Comme l'explique le site de la CNN, les chercheurs examinaient en réalité des scanners de patients atteints d'un cancer de la prostate lorsqu'ils ont repéré une paire de glandes salivaires à l'arrière du nasopharynx, inconnue jusque-là. Selon le média américain, ils utilisaient alors un nouveau type de scan appelé PSMA PET, à l'imagerie extrêmement sensible.

A l'heure actuelle, seuls trois types de glandes salivaires situées près des oreilles, de la mâchoire et sous la langue étaient identifiées.

"Les sujets ont trois ensembles de grosses glandes salivaires... mais pas là normalement. [...] Pour autant que nous le sachions, les seules glandes salivaires ou muqueuses du nasopharynx sont microscopiquement petites, et jusqu'à 1.000 d'entre elles sont réparties uniformément sur la muqueuse. Imaginez donc notre surprise lorsque nous avons découvert ces glandes", explique l'un des chercheurs à l'origine de la découverte, Wouter Vogel.

78 organes?

Comme le précise de son côté le média spécialisé Pourquoi docteur, la découverte a été confirmée parle scanner de 100 patients, inclus dans l'étude, ainsi que sur les cadavres d'un homme et d'une femme, après autopsie. De plus, il s'avère que cet organe est probablement relié à d'autres parties du corps humain car des conduits de drainage ont également été localisés lors de ces recherches.

Toutefois, des recherches complémentaires doivent être réalisées afin de mieux comprendre le rôle de ces glandes. Toutefois, ce même média souligne que cette découverte pourrait bien modifier les traitements contre le cancer puisque ces glandes salivaires peuvent être endommagées pendant les thérapies.

Durant de longues années, la communauté scientifique s'était accordée sur le chiffre de 78 organes composant le corps humain.

https://twitter.com/Hugo_Septier Hugo Septier Journaliste BFMTV