BFMTV

Covid-19: les Académies de médecine et de pharmacie favorables à l'obligation vaccinale dès 12 ans

Jocelyne reçoit la 100.000e dose de vaccin contre le Covid-19 au vaccinodrome de Lyon-Gerland le 23 avril 2021

Jocelyne reçoit la 100.000e dose de vaccin contre le Covid-19 au vaccinodrome de Lyon-Gerland le 23 avril 2021 - JEAN-PHILIPPE KSIAZEK © 2019 AFP

"Une vaccination efficace et bien tolérée peut maîtriser une infection sévère, potentiellement mortelle et incontrôlable par tout autre moyen", écrivent les deux institutions scientifiques.

Le "Covid-19 réunit toutes les caractéristiques justifiant l’obligation vaccinale". Alors que des concertations ont eu lieu cette semaine à ce sujet et que le président de la République Emmanuel Macron fera des annonces en ce sens lundi, l'Académie nationale de médecine et l'Académie nationale de pharmacie appellent, à nouveau, à la vaccination obligatoire pour les soignants. Mais aussi pour tous les plus de 12 ans.

"Pour les soignants et les professionnels en charge des personnes âgées et vulnérables, l’obligation vaccinale contre la Covid-19 s’impose au regard des principes de solidarité et de réciprocité", expliquent-elles dans un communiqué publié vendredi soir. "Chaque soignant est tenu de tout mettre en œuvre afin de 'surtout ne pas nuire'."

Obligatoire pour les plus de 12 ans

Mais il est également demandé dans le document que l'obligation vaccinale soit étendue à toute la population âgée de plus de 12 ans, pouvant se faire vacciner. Elle "constitue la seule option réaliste en termes de responsabilisation personnelle et d’engagement solidaire permettant de préserver sa santé, celle des autres et de parvenir à l’immunité collective", expliquent les deux Académies.

Selon elles, le vaccin contre le Covid-19 est à hisser au même niveau que les 11 vaccins obligatoires en France actuellement, car c'est une mesure qui s'impose "quand une vaccination efficace et bien tolérée peut maîtriser une infection sévère, potentiellement mortelle et incontrôlable par tout autre moyen". En ce sens, "le Covid-19 réunit toutes les caractéristiques justifiant l’obligation vaccinale".

La possibilité d'une obligation vaccinale pour les Français a plusieurs fois été mises sur la table ces dernières semaines, mais a été, jusque-là, rejetée.

"Nous ne contraindrons pas les Français à se faire vacciner, la vaccination n'a pas à être obligatoire en population générale", a assuré le ministre de la Santé Olivier Véran la semaine dernière.

Un vaccin contre le Covid-19 obligatoire "pour tous"

La Haute Autorité de la Santé et le Conseil Scientifique se sont clairement prononcés en faveur de la vaccination obligatoire pour les soignants. Mais la question d'étendre la vaccination à tous fait également son chemin: l'Association des maires ruraux de France s'est ainsi prononcée en faveur d'un vaccin contre le Covid-19 obligatoire "pour tous". Et dans le dernier sondage Elabe pour BFMTV, 61% des personnes interrogées se prononcaient pour cette mesure.

Pour les Académies de médecine et de pharmacie, cette obligation doit se coupler à la mise en place d'une campagne "nationale de communication" avec une "pédagogie ciblée de la responsabilité partagée, évitant toute stigmatisation, dans le cadre d’un engagement démocratique". De plus, un "passe vaccinal devrait pouvoir attester du respect de cette obligation".

D'autre part, les deux Académies rappellent le "devoir de solidarité internationale à l’égard des populations démunies du privilège de bénéficier de la vaccination".

Salomé Vincendon
Salomé Vincendon Journaliste BFMTV