BFMTV

Covid-19: le professeur Arnaud Fontanet redoute une reprise de l'épidémie "à l'automne"

L'épidémiologiste Arnaud Fontanet

L'épidémiologiste Arnaud Fontanet - STEPHANE DE SAKUTIN

L'épidémiologiste et membre du Conseil scientifique redoute un scénario similaire à celui de l'automne 2020, même s'il estime qu'aucune nouvelle restriction ne sera à prendre grâce à la vaccination.

"On s'attend à un redémarrage de l'épidémie de Covid-19 à l'automne". La phrase peut amuser, moins lorsqu'elle sort de la bouche d'Arnaud Fontanet. Le professeur à l'Institut Pasteur et membre du Conseil scientifique met en garde contre une nouvelle vague et ce, alors que la page de la quatrième vague semble tournée.

"On avait observé la même accalmie fin septembre 2020, avant un coup de froid qui avait déclenché la deuxième vague en France et dans les pays voisins", note ce mardi l'épidémiologiste dans les colonnes du Parisien, "on s'attend donc à un redémarrage de l'épidémie à l'automne."

Arnaud Fontanet relève que les conditions climatiques auront un impact sur la circulation virale et que la couverture vaccinale, bien qu'importante, demeure insuffisante pour espérer éviter une potentielle nouvelle pression hospitalière. "La question c'est quand?", ajoute-t-il.

"À la moindre alerte, il faudra serrer la vis et le plus tôt possible"

De nouvelles restrictions sont-elles à prévoir malgré la vaccination? Non selon l'épidémiologiste qui suggère plutôt un ajustement des mesures sanitaires déjà en vigueur et le maintien du pass sanitaire alors que celui-ci pourrait potentiellement être levé dans les départements où la situation sanitaire est favorable.

"Si on supprime le pass sanitaire dans certains départements, il faut que la règle soit claire pour tout le monde", estime Arnaud Fontanet, "les Français doivent avoir à l’esprit qu’il peut être réinstauré aussi vite qu’il a été levé. À la moindre alerte, il faudra serrer la vis et le plus tôt possible."

Des avertissements qui n'ont rien de nouveau pour les Français après plus d'an et demi de crise sanitaire et dont l'épidémiologiste, invité mercredi soir pour une émission spéciale sur BFMTV, en a bien conscience. Interrogé sur la question de savoir si le pire de la crise sanitaire avait déjà eu lieu, Arnaud Fontanet ne peut rien promettre: "difficile de le dire avec certitude".

Hugues Garnier Journaliste BFMTV