BFMTV

Coronavirus: les derniers bals du carnaval de Dunkerque annulés, un coup dur pour les associations

Photo d'illustration

Photo d'illustration - Philippe Huguen - AFP

Ces événements représentent tous les ans des recettes non-négligeables pour les associations qui les organisent.

Mauvaise nouvelle pour les associations dunkerquoises qui organisent tous les ans les bals du Sporting et du Printemps: les deux célébrations qui devaient se tenir au Kursaal de la ville les samedis 7 et 14 mars ont été annulées.

Les associations ont elles-mêmes pris la décision d'annuler les festivités, anticipant l'interdiction des rassemblements de plus de 5000 personnes en milieu confiné, à cause du coronavirus.

Or, ces bals - les deux derniers de l'édition 2020 du carnaval - auraient largement dépassé ce quota puisqu'ils devaient accueillir pas moins de 8000 personnes.

"On est déçu pour les carnavaleux, pour le commerce local"

Outre la déception des carnavaleux, l'annulation des derniers bals de la saison est un coup dur pour les associations de la ville qui les organisent et qui réalisent une large majorité de leurs rentrées d'argent annuelles grâce aux recettes des billets vendus.

"On est déçu pour les carnavaleux, on est déçu pour le commerce local, on est déçu pour les gens qui avaient pris des places", déplore au micro de BFM Grand Littoral Patrick Crockey, président du club d'aviron Sporting Dunkerquois, qui organisait le bal annulé samedi prochain. "Il va y avoir une grosse période de remboursement, ça ne va pas être simple."

Le président du Sporting relative tout de même, et pense déjà à l'année prochaine. "L'état d'esprit est un peu morose, mais le Sporting c'est une grande équipe. On est persuadé qu'on va s'en sortir!"

Samedi dernier, l'annulation du bal des Gigolos Gigolettes a représenté une perte financière de plusieurs centaines de milliers d'euros pour Jeune France, l'association chargée de l'orchestrer, qui ne compte que trois salariés et qui enregistre ses seules recettes de l'année grâce à cet événement, comme son président l'a expliqué à France 3 Hauts-de-France.

L'annulation des bals reste très exceptionnelle. L'association n'avait pas renoncé à son célèbre bal depuis 1991, en raison de la Guerre du Golf. Avant cela, seules les guerres mondiales avaient eu raison des Gigolos Gigolettes.

Des carnavaleux en fête malgré tout

Les procédures de remboursement des entrées pour les bals annulés seront communiquées dans les jours à venir sur les pages Facebook des associations concernées. 

Cette année, la fin des célébrations du carnaval de Dunkerque s'annonce donc moins réjouissante que d'ordinaire... Ou pas. Malgré l'annulation du bal des Gigolos Gigolettes samedi dernier, les carnavaleux qui avaient acheté leur entrée n'ont en effet pas renoncé à faire la fête. S'ils ne sont pas entrés dans le Kursaal, ils ont été des centaines à se rassembler sur son parvis, avant d'improviser une bande qui a défilé de nuit dans les rues de la ville.

Juliette Mitoyen