BFMTV

Coronavirus: les 180 premiers Français rapatriés de Chine sont arrivés à Carry-le-Rouet

BFMTV

Après avoir atterri à Istres, ils ont rejoint un complexe de vacances à Carry-le-Rouet, près de Marseille, où ils seront placés en quarantaine. Les deux cas soupçonnés d'avoir contracté le coronavirus ont finalement été testés négatifs, a fait savoir Agnès Buzyn vendredi soir.

Les quelque 180 Français rapatriés depuis Wuhan ont atterri ce vendredi à la mi-journée à la base militaire d'Istres, dans les Bouches-du-Rhône. Leur avion militaire avait décollé de la métropole chinoise, épicentre de l'épidémie de nouveau coronavirus, à 7h07 heure locale (soit peu après minuit, heure française).

Ils ont ensuite rejoint par car un centre de vacances, situé à une quarantaine de kilomètres d'Istres, sur la commune de Carry-le-Rouet, près de Marseille. Le premier car est arrivé sur place aux alentours de 15h30. Quelques instants plus tôt, lors d'un point presse, la ministre de la Santé Agnès Buzyn avait fait savoir qu'un des passagers de l'avion présenter des "symptômes" du coronavirus.

14 jours d'isolement

Les arrivants resteront à l'isolement durant au moins 14 jours dans ce complexe touristique réquisitionné pour les accueillir. Ils seront placés "par familles dans des chambres distinctes", a précisé le préfet de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Pierre Dartout, lors d'une conférence de presse à Marseille.

"Ils pourront sortir dehors, dans l'enceinte du centre", a-t-il ajouté. "Ils prendront les équipements nécessaires pour se protéger et protéger les autres, par exemple des masques". Ces personnes devront signer "un engagement" à respecter la quarantaine et les règles qu'elle implique.
Ju. M. avec AFP