BFMTV

Coronavirus: l'OMS se dit inquiète d'un rebond des cas en Europe

Une biologiste effectue un prélèvement pour un test du coronavirus dans un drive à Neuilly-sur-Seine, le 22 avil 2020 près de Paris

Une biologiste effectue un prélèvement pour un test du coronavirus dans un drive à Neuilly-sur-Seine, le 22 avil 2020 près de Paris - THOMAS COEX © 2019 AFP

La semaine dernière, l'Europe a connu une augmentation du nombre de cas hebdomadaires de Covid-19.

Le nombre de cas de nouveau coronavirus repart à la hausse en Europe, a prévenu jeudi l'Organisation mondiale de la Santé, qui alerte sur l'état des systèmes de santé, déjà sous pression, si cette recrudescence post-confinement n'était pas maîtrisée.

"Recrudescence très importante"

"La semaine dernière, l'Europe a connu une augmentation du nombre de cas hebdomadaires pour la première fois depuis des mois (...) 30 pays ont vu augmenter le nombre de nouveaux cas cumulés au cours des deux dernières semaines", a déclaré le directeur de la branche Europe de l'OMS, Hans Kluge, lors d'une conférence de presse diffusée en ligne depuis Copenhague.

"Dans onze de ces pays, l'accélération de la transmission a entraîné une recrudescence très importante qui, si elle n'est pas maîtrisée, poussera les systèmes de santé au bord du gouffre une fois de plus en Europe", a-t-il poursuivi, sans nommer de pays ni fournir de chiffres nationaux.

Selon l'organisation, la région enregistre quotidiennement près de 20.000 nouveaux cas et plus de 700 nouveaux décès. Hans Kluge a par ailleurs salué la réaction "rapide" de pays comme la Pologne, l'Allemagne, l'Espagne et Israël face à la flambée de nouveaux cas survenue dans "les écoles, les mines de charbon et les milieux de production alimentaire" ces dernières semaines.

"Lorsque de nouveaux groupes de cas sont apparus, ils ont été contrôlés par des interventions rapides et ciblées", a-t-il félicité.

L'Allemagne avait annoncé mardi pour la première fois un reconfinement à l'échelle locale qui concerne plus de 600.000 personnes. En cause: l'apparition d'un important foyer de contamination parti du plus grand abattoir d'Europe, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie (ouest).

La branche Europe de l'OMS qui s'étend de l'Atlantique au Pacifique et comprend 53 pays aussi hétéroclites que la Russie et Andorre, compte plus de 2,5 millions de cas officiels, d'après l'organisation.

A.S. avec AFP